Fortis Nationalisée, l’europe resiste mais plie

Un petit tour vers les marchés, Londres nationalise, la suisse demain, aujourd’hui c’est Fortis.
A noter que la BNPP aurait proposé un deal à 1, 60 euros par action pour Fortis, alors qu’en clôture de vendredi celui ci était de 5,10 euros.
C’est vous dire les casseroles qu’il y a encore derrière si on juge par l’écart proposé par la banque française .
On arrivera obligatoirement à ces fusions dans le monde de la bancassurance dont Jam’s Brain se fait l’echos depuis plus de 2 ans.
Pour l’instant, vanité des vanités, on essaie de préserver ce qu’il reste des richesses des pays, au passage, c est le Benelux qui as sauvé la banque, et non la Belgique.

A suivre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *