• Le flux RSS de Jam's Brain
/ Olivier / 21.02.2008 /

Repris sur Dailymotion: Dossier Bakchich sur Michael Moore : “On ne dit pas toujours la vérité”

La presse papier est loin de disparaître et c’est tant mieux, encore faut il nuancer les propos.

D’abord avec la sortie de GQ français, émanation du GQ américain, propriété de Condé Nast ( propriétaires des Vogue, AD, Vanity Fair, The New yorker, Glamour,) Le GQ français est le N° 14 des éditions internationale. Au états unis, le journal se vend à 1 million d’exemplaires, en France, prévision pour l’année 1 70 000 exemplaires

L’apparition sur le marché du GQ français aura eu au moins pour intêret de reveiller le secteur des magazines masculins et aussi de voir plus clairs sur les stratégies des groupes ? :

Qu’est ce qu’on observe ? que le segment des masculins, mise à part l’optimum ( édition jalou ) est pauvre.

D’ailleurs, l’optimum contre attaque en modifiant sa mouture et, baisse son prix de vente de 3,95 à 1 euro ! ( pour un numéro ?)et investit 2 millions d’euros dans une opération marketing d’envergure.

Sur la “surenchère de la bassesse” , les titres comme Choc, Entrevue sont en déconfiture. Entrevue, propriété de Lagardere, a perdu 200 000 exemplaires en 2 ans, pire la stratégie iweb de toutes ces éditions prennent peu, en lissé. Certes, il peut y avoir des pointes mais au final, l’internaute qui va sur ce genre de site est volatile et peu fidèle.

Sur un autre plan, L’express, le point, le nouvel Observateur se portent bien voire très bien, une augmentation des publications et une augmentation de leur part internet.

Et les quotidiens ?, la diffusion payante a augmenté de 1,57 % sur l’ensemble des quotidiens ( 1,73 millions de quotidiens vendus par jour), mieux le journa “le Monde” avec ( 317 000 exemplaires) ( 1,47 % d’augmentation) est aussi le premier quotidien français sur le web avec 27 millions de visiteurs uniques/ mois.

D’autres acteurs comme Bakchich font une entrée remarquée sur le web avec un ton et un parti pris, ce journal web est à l’origine d’investigations qui ont fait parler d’elles ces derniers temps, dont notamment le présumé père corse d’un certain…….

/ Olivier / 20.02.2008 /

Repris sur Dailymotion

Ne confondez pas de Zaoza, Il ya Zaoza ci dessus et Zaoza dont je souhaite vous parler et qui est la plateforme de Vivendi, dont la version Beta sort aujourd’hui, et qui va permettre le téléchargement illimité de contenus comme les jeux, la musique, les vidéos, les images, les sonneries sur le téléphone mobile et l’ordinateur pour un abonnement de 3 euros/mois.
La cible ?, les 12 -35 ans mais pour les inciter il va falloir être un peu plus hype que la vidéo ci dessous, juste pour rigoler mais bon, ça coûte rien de mettre de l’ambiance.

/ Olivier / 20.02.2008 /


Repris sur Youtube

La video montre 2 applications mixées qui donnent un résultat surprenant: PicLens + Z-cam et voici le résultat auquel vous arrivez.

Extra, Expressif, Technologique, Facile, …..

/ Olivier / 19.02.2008 /

L’affaire est entendue ! , je me mets en colère quand nos littéraires prennent des racourcis pour faire un peu comme tout le monde.

Dans le point de cette semaine, Alain Finkielkraut, éminent philosophe, écrit à propos de ce fouttu SMS qui fait couler tellement d’encre
” L’internet nous condamne à toujours plus de violence, plus de trash, et une surenchère dans la bassesse.”

Eh bien non !, ce n’est pas comme cela que ça se passe, je prends le cas de Jam’s Brain, c’est encore celui que je connais le mieux, nous n’avons jamais goutté ni au clientélisme, ni au dégout de la surenchère.
Pourquoi ?, une certaine éducation,un dégoût de vouloir se salir pour quelques audiences supplémentaires. Une ligne de conduite ou un chemin, appelez le comme vous voulez.

C’est vrai que les Top rated de Youtube ( d’ailleurs différents chez dailymotion plus artistique) concernent en majorité du sexe ou des filles nue, c’est vrai que le ludique prend le pas sur le sérieux ou les débats d’idées, la citoyenne web n’est qu’a ses prémices.

Mais le web est un média jeune, et avant que n’éclosent les Mozart ( le web en a déjà pas mal) , il faut passer par des cassures et des désordres. On met plus de temps à construire qu’ à détruire, non ?

Le web est une formidable caisse de raisonnance, qui est simplement le reflet de la société. Que celle ci soit en déconfiture, c’est possible, mais alors là, on est tous responsables. .

/ Olivier / 19.02.2008 /

Repris sur Dailymotion Amy Winehouse coiffée et pompounée

Amy Winehouse est un petit bout de chou complètement déjanté, 24 ans et pas à une près, un vrai don d’artiste et de rebellion dans les yeux qui peuvent se modifier en démon, en excitée, en artiste, enfant, un peu de tout, et pendant qu’elle chante et qu’elle amasse à coup de Grammy Awards ( 5) , sa vie tient sur un fil, même sa maman déclarait, il ya 3 semaines, je suis très inquiête pour ma fille, pour dire recemment qu’elle ne mourra pas cette année. Son entourage, ses frequentations, la drogue…
Cette fille a de l’humour. Pour les grammy Awards et alors que les organisateurs refusaient de la montrer sur scène because elle avait un tatouage de femme nue sur son bras, Amy Winehouse a donné un coup de crayon et l’a habillé d’un soutien gorge, Funny isn’t it ?
Juste pour le plaisir, cette voix mi ange- mi je fais ce que je veux, on aime, et ça nous etonnerait qu’une fille comme ça se gache ( cache?) complètement.

Amy en concert repris sur Dailymotion, pour le plaisir de l’écouter

/ Olivier / 18.02.2008 /

Peu de films ne m’auront autant dérangé que ce film “les faussaires”. Disons le tout de go, c’est un très grand film.
D’abord parce qu’il s’agit d’un film d’aventures, avec de l’intrigue . C’est un vrai film sur la mémoire, l’air de rien, il vous prend pour ne plus vous lâcher ( et dans ce sens)
Le sujet: Salomon Sorowitch “Sally” est réputé comme le plus grand faussaire du monde. Il est arrêté et envoyé dans un camps de concentration, nous sommes au début de la guerre.
Grâce à son don du dessin, il se fait remarquer et peut, comme ça, passer entre les morts pendant plusieurs années, jusqu’au moment où il est envoyé dans un autre camp et il retrouve Herzog, le nazi qui l’avait arrêté au départ.
Celui ci lui propose un deal;: ” Trouve le moyen d’imiter des fausses devises ( livres et $ ) pour destabiliser l’économie des alliés, et je te laisserai à toi et ton équipe la vie sauve et des “conditions de camps” plus favorables”
C’est là que le spectateur sans être à parti ( ce qui est encore plus fort) se met à la place de ces prisonniers privilégiés et si j’étais parmi eux, aurai je saboté le plan des nazis, aurai je fabriqué ces pourris billets?, alors que dans le camps à un mur en bois près, c’est l’horreur la plus nauséabonde, nos fins limiers se disputent, “Sally” est bien au centre de nos hésitations, et en tant que chef de bande, il fait de son mieux, mais y a t’il un mieux dans l’horreur ?
On lui rappelle ce qu’est “pactiser” avec l’ennemi lorsque, par exemple, un soldat lui pisse sur la tête, ou encore quand son fils adoptif se fait tirer une balle dans la tête.
L’avant dernière scène est encore plus dure et nous donne comme un goût de vomi, alors que les nazis ont fui, et que le camp est libéré, le mur de bois qui séparait les faussoyeurs des gens des camps, s’abat. Deux mondes
Leur situation est tellement différente des autres gens du camp ( la scène du lit) qu’on les prend pour des nazis, il ne serait être possible d’être dans d’aussi bonnes conditions dans un camp ? C’est là que le spectateur est le plus mal ” il ya 5 minutes, j’étais d’accord pour qu’ils les fabriquent ces foutus billets” se dit on inconsciemment
“Sally” veut enterrer un “collègue” qui vient de se suicider, il passe le mur de désolation, puanteur, le gris, des morts partout, le regard des prisonniers.

La dignité, c’est ce que j’ai retenu de ce film.

/ Olivier / 18.02.2008 /

James Brown se fait piquer par le grand Sammy Davis, et en la matière, on se demande qui a le plus d’energie, on sourit, on se balance, on imite sans trop de succès, c’est du pur jus, c’est pour vous, débutez bien la semaine, c’est repris de Dailymotion et c’est bon.

/ Olivier / 15.02.2008 /


Repris sur Youtube

Sunny dans un temps Foam, une petite dernière pour egayer le week end.
Dansons, soyons heureux, soufflons sur le ciel pour que le bleu apparaisse, sunny, sun shine, sun bath, sun zapp
j’arrête

/ Olivier / 15.02.2008 /

Bon, vous savez depuis longtemps que je suis très friand des bloggeuses, parce que je pense que leur ton, leur manière d’approcher et de renverser les concepts en bougeant sans mettre tout dessus dessous, ( des “révolutionnaires modérées”) est un facteur de reussite de la blogosphère française ( c’est mon avis ).
Dee Dee comme vous le savez a rejoint Cosmopolitan.fr
En fait, je n’ai pas voulu parler de son entrée à chaud, au début, j’ai donc laissé passer 2 semaines (?), observé, analysé ( hi hi hi) et je trouve que le ton et la dynamique qu’elle y donne sont très positives.

Je pense aussi qu’il y a en sous jacent pas mal d’autres projets sous le coude, comme ça, mais quand j’observe la manière d’interroger les redactrices en chef, quand j’observe tout ce que Dee Dee ( et d’autres bloggeuses aussi dont une particulière) a fait et ce qu’elle n’a pas pu faire, faute d’organisation, de mise en place et de temps!, je me dis qu’il ya là un système en gestation puissant qui arrive, alors soyons précurseurs, Mettons le bientôt sur les écrans !

Pour le moment, Bravo qui? Bravo Dee Dee et on en veut plus.

/ Olivier / 15.02.2008 /


Repris sur Youtube

J’aime beaucoup la poésie de cette vidéo parce qu’elle mèle pas mal de notions comme la sérénité, le bonheur des choses simples, la positivité, on ne voit pas tous les miracles quotidiens qui participent à notre vie, à nos gestes et à nos actions. Si on savait, peut être grognerait on moins ? peut être qu’on ferait attention à toutes les bétises ou conneries que l’on dit ? Bref, c’est beau