• Le flux RSS de Jam's Brain
/ Olivier / 16.06.2011 /

L’agence Ogilvy lance une campagne entièrement digitale sur Perrier et surtout insiste sur la notion de “Club” Perrier en le déclinant dans toutes ses définitions.

L’agence joue alors à tous les niveaux avec cette notion de Club; faites partie du club perrier vous permettra de rentrer au clubing Perrier dont les promesses à l’intérieur sont la découverte d’un groupe ( pourquoi pas demain un concert en live dans le “club Perrier”..), une animation et un chemin pour connaitre tous les coins de ce club aux allures érotiques et avant gardistes

Du coup, les différentes composantes d’une bonne action RP2 uniquement digitale sont dans le panier de cette opération:

– Visionner sur Youtube

– Devenir fan

– Promesse de découverte pour plus

– Plusieurs episodes qui gardent captifs et en haleine le “Fan”

– Participer de ce Avatar web jusque la vie réelle puisqu’au bout de la 7eme video, quelques “privilégiés du “club” pourront particper à la vraie soirée organisée à New York !

Bien Joué. En plus, le segment des inrrenautes voulant être atteints est bien identifié…..la jeunesse “club”

Seul bémol ; est ce que le thème va avec le storytelling de la marque ? ……

source News Com’

/ Olivier / 7.06.2011 /

image-2

On l’aura bien compris, derrière le calcul des ROI se cache une autre réalité au caractère  plus long, plus qualitatif, il s’agit du Storytelling ( notion déja longuement abordé dans ce blog), maitre mot du marketing d’aujourd’hui et de demain .

Autrement dit, derrière la realité des chiffres ( fiable ?) sur une opération menée, se cache la réalité d’une marque, d’une entreprise d’une ambition où le maitre mot n’est plus “regardez ce que je représente” mais plutôt “regardez ce que je peux faire pour vous”.

Tout le marketing autour de fausses valeurs ou de valeurs pour une élite semble complètement dépassé, le Fan, le consoacteur … veut épouser  la marque par ce qu’elle fait pour le “nous” individuel ou collectif, celle qui nous deshinibe,  ou celle qui nous pousse à le faire, ou encore celle qui  révèle notre nature profonde.

Les ROI   sont un mode de calcul trop souvent orientés à CT ; pour être pertinents, il faut pouvoir les suivre sur une logue durée, prendre en compte des variables adéquats; par exemple, il est stupide de prendre les même variables de ROI pour une opération de luxe et de prestige contre une opération de déstockage….

Néanmoins, sur notre schéma, cela se vérifie, les responsables des entreprises recherchent la mesure des ROI .

Alors comment concilier ces oppositions ?

Il faut donc être capable d’inclure des éléments objectifs de CT aux objectifs de LT d’une marque qui ne peuvent plus (ou moins) maquiller ce qu’elles ne sont pas . Les récents événements  que l’on voit dans les médias,( incident nucléaire en passant par les présomptions d’actes sexuelles divers)  vont sans nul doute augmenter l’impact des valeurs d’une marque sur le public, beaucoup plus qu’on le croit.

Les marques qui ont bati leur communication et qui se se sont battues non pas sur des valeurs autour du  rêve mais plutôt sur  les valeurs fortes et authentiques vont connaitre une accéleration .

Les agences de Com’ ont donc dans ce cadre un double rôle à jouer; en plus d’intégrer le web 2 dans leur pratique quotidienne, elles doivent intégrer les 2 aspects de la nouvelle communication à savoir un panel beaucoup plus large des médias mais aussi un rôle de gestionnaires des valeurs d’une marque, d’une entreprise, d’un produit .. et qui passe indubitablement par une forme de ROI  qu’il faut savoir calibrer   et le storytelling de la marque,  sans quoi aucune action marketing ne peut se réaliser.

/ Olivier / 30.05.2011 /

image-15

S’il y a bien un thème sur lequel Jam’s Brain peut se targuer d’avoir pris position depuis 2007 , c’est bien sur la position de la femme et de son pouvoir en devenir.

Plus encore aujourd’hui, le pouvoir des femmes devraient connaitre une accéleration  plus déterminante au vu de ce qui est entendu dans les sociétés occidentales ( et la France fait figure de prou dans ce domaine) mais aussi des printemps “révolutionnaires” ici ou là. Nous croyons comme nous l’avons dit et même parfois rabaché, que la femme “vertueuse” est un facteur de progrès et de pondération pour nos sociétés….et donc que la “prime de pouvoir” est un bien pour nos sociétés.

L’étude menée par Intuition sur une commande de l’Express style revèle que les femmes sont devenues une véritable «puissance mondiale» dans tous les domaines clés : économique, sociétal, sociologique, numérique, mode et consommation.

Dans ce premier volet de l’étude qui comportera deux autres épisodes,  la femme recherche aussi au niveau de l’amour: un amour “passif”? et aussi  un amour de “conquête” ?, drôle de terme pour le designer;

La redéfinition des valeurs et des modes de vie sont certes en pleine mutation et font bouger les lignes à travers tous les continents et tous les peuples, notamment dans les places où la femme est ( était) littéralement confinée à un “objet”.

Toutefois, dans les sociétés occidentales, le progrès de la femme ne doit pas s’accompagner d’un egocentrisme ou d’une imitation de l’homme. Les atout de la femme se jouent justement là où elles excellent! ( sensibilité, sens artistique, pondération, élégance…) et non pas dans une hyper liberté et un hyper individualisme…..bien au contraire

/ Olivier / 25.05.2011 /

Longtemps, la France a eu une place privilégiée et de qualité pour les investissements étrangers directs.

La France peut se targuer ( avec 562 projets d’investissements pour 2010) d’être la deuxième destination la plus attractive d’Europe derrière la Grande Bretagne ( 728 projets)

Mais voilà, l’Allemagne talonne de très près la France et pourrait même lui emboiter le pas dès l’année prochaine.

En effet, l’Allemagne a connu en 2010 une augmentation de 34 % des IDE ce qui a fait bondir le montant.

Pourquoi cela a t’il de l’importance ?

Pour le nombre d’emplois crées en direct par ces investissements

Pour toute la dynamique autour et notamment celle du web et des systèmes d’information qui profitent largement des investissements dans la chaine des différentes mises en place

Alors que propose la France pour palier à ce rattrapage ?

Grand emprunt et abandon de la taxe professionnelle, facilité administrative et aide à l’investissement …Cela suffira t’il ?

/ Olivier / 19.05.2011 /

Point de vue :

Voici Amazon venant annoncer que le chargement payant des bouquins sur le kindle vient de dépasser les ventes des livres sur le site Amazon !( ratio =1,05)

Dès son lancement, le Kindle, la tablette à 114 $,  a  annoncé son point de concentration : le livre, donc a priori pas sur le même creneau qu’Apple qui d’ailleurs est obligé de laisser ce pan des ventes de côté pour le moment .

Résultat après 2 ans,  sur le marché US, le Kindle est tres bien implanté sur ce segment de marché et est en position de quasi monopole.

D’autres chiffres, la “librairie” Amazon c’est 950 000 bouquins téléchargeables dont 109 des 111 des best sellers selon le classement du New York Times.

L’effet d’entrainement mainstream va donc augmenter puisque un best Seller sera d’autant plus Best Seller qu’il sera se placer sur les listes Amazon, c est la loi de l’Amérique, le succès entraine le succès, la déchéance renvoie à la déchéance comme nous le constatons encore plus vivement avec l’actualité d’aujourd’hui .

En France, malgré des acteurs puissants, et une culture qui ne dérape pas encore sur le mainstream ( en devenir ?), les editeurs avancent lentement . Il n’ya pas malheureusement cette possibilité de pouvoir commander les livres au sein d’un acteur leader . Par exemple, l’un  des plus beaux fleurons de maison d’edition “Gallimard” a 22 000 titres numérisés. Où sont ils sur le Kindle ou sur l’Ipad ? Quand vont ils se décider à entreprendre plutôt que de suivre ? Attendre le décollage du marché, cela veut dire quoi au juste ? ( Et ce n’est malheureusement pas le ibibliothèque par le groupe Figaro avec ses 100 oeuvres gratuites qui change le raisonnement )

On s’aperçoit aujourd’hui plus qu’hier, que la “France intellectuelle”  aurait  de vraies leçons à donner au monde au niveau de la pondération et de la qualité des analyses, surtout vis à vis des Anglo-saxons, dont la presse semble manquer cruellement de recul (pour faire court) .

Reste une fois de plus le courage, la volonté et ……la ténacité pour mener à bien un concept innovant comme nous ne cessons de l’exprimer au travers de ce blog.

Quelques acteurs non pas sur la librairie numérisée, mais sur les journaux numérisés entament une vraie conquête entrepreunariale, je pense notamment à lekiosque.fr dont le modèle est celui d’un spécialiste de la presse sur le web ou sur l’I-pad avec cette vision claire d’avoir anticipé la sortie des tablettes, outil indispensable pour lire ses journaux avec un confort inégalable, au moment de la création de la jeune société en 2008.

/ Olivier / 10.05.2011 /

image-5

Microsoft serait donc sur le point de racheter Skype, c’est ce que révèle le WSJ, ce matin.

Pour Jam’s Brain, Skype est un fleuron du web,  c ‘est une société que nous chérissons depuis 2007 ( ouverture de ce blog)

En mai 2007, nous rappelions que e-bay rachetait Skype pour 3,3 milliards de $ ( plus quelques dettes) ici, mais les synergies n’ont pas vraiment pris avec e-bay, un temps nous avons cru que Google pouvait être interessé par Skype, et pensions vraiment que le marché deviendrait mure pour la pépite qu’est Skype ( ici)

Une fois cet épisode passé, la société semblait délaissée. Mais,  Skype, comme tous les fleurons d’entreprise,  a poursuivi son chemin avec un moment compliqué surtout en 2008  jusqu’au moment où Silver Lake partners a eu l’heureuse idée de racheter Skype pour 1,1 milliards de $ et surtout idée génial de remettre dans la boucle un des anciens fondateurs (ici); là encore, nous soulignions tout le sens de cet rachat à bon compte.

Enfin, lorsque le journal “Le Monde” parlait d’essoufflement du web 2 fin 2009, nous défendions quelques pépites dont Skype pour appuyer le fait que cette compagnie fait et fera partie des entreprises qui font la 3eme révolution industrielle dite du numérique. ( ici)

Tout ça pour dire que le rachat par Microsoft bien qu’il soit le plus gros entrepris ( si les chiffres se concrétisent) est une excellente affaire. “C’est 57 $ par inscrit sur Skype”, crie déjà au loup les defaitistes. “Ce sont les précurseurs du web”  répondent en échos les autres;  c’est en plus une excellente technologie, des internautes captifs, un réseau international, une stratégie qui ne s’est jamais modifiée etc….

A part Visio pour 1,3 milliards de $, Navisio pour 1,5 milliards et surtout aQuantive pour 6  milliards $ en 2007, les autres rachats de Microsoft se situent plus autour de 200 à 500 millions de $, plus des d’autres investissements en prenant des tickets de 10 à 40 millions de $ dans différentes entreprises ou des parts minoritaires plus importantes pour essayer de trouver des synergies avec des grosses compagnies ( genre AT&T etc…). Bien sur, les 1,2 % chez Facebook pour 360 millions paraissent le meilleur investissement de Microsoft a ce jour.

Pourtant, on ne peut pas dire que ces investissements soient une réussite en général; Néanmoins sur le web, il ne faut pas oublier la variable temps. Sur la toile, les stratégies et les nouveaux mécanismes mettent beaucoup plus de temps qu’il n’y parait …..

Les legos se mettent doucement mais définitivement en place…..

/ Olivier / 3.05.2011 /

6a00d8341c5bbe53ef01538e44984b970b-500wi

Les sites précurseurs de la personnalisation zazzle et cafepress sont déjà prêts pour diffuser tee shirts, casquettes, Mugs après l’élimination du terroriste le plus recherché et 24 h seulement après son élimination

Soit dit en passant ; pour ceux qui auraient lu “Qui a tué Daniel Pearl” ?, l’heure est à la gloire de son auteur. Tout était dit . …

/ Olivier / 3.05.2011 /

schweppes-campagne-presse-agrum-hd

A force d’aller aux conférences de stratégie de com concernant le web 2, ce qui est frappant c’est la volonté de vouloir tout globaliser.

On peut affirmer sans trop se tromper que l’association Twitter-Facebook-Youtube est citée comme référentiel à chaque conférence, comme le leitmotiv du tiercé gagnant.

Cette volonté est due en partie à Facebook qui a permis l’avènement certain de cette nouvelle communication au centre des problématiques des RP ou du CRM.

Pourtant, on peut être surpris par cette volonté de vouloir globaliser et de tout simplifier alors que la toile est plus qu’hier une question de détails et de nuances.

Dans ce cadre, tous ceux qui ont une connaissance approfondie du monde des RP2 et du Web 2 auront donc une mesure supplémentaire pour faire valoir les stratégies gagnantes du web.

Beaucoup d’investissements sont actuellement faits dans une com’ “approximative” parce que les entreprises veulent imiter leur voisin et ont peur de se faire “distancer” ?

Mais tout cela est global, ne pas se planter c’est prendre ce qui marche à coup sur le plus souvent.

Ce manque de connaissances approfondies et surtout ce manque de perspectives et de construction sur le Moyen long terme pourraient entrainer des conséquences non négligeables sur ce qui est communément appelé l’ADN de la marque.

Une des notions fondamentales à ne pas perdre de vue dans le cadre de cette statégie passe notamment par le Storytelling qui devient donc la pierre angulaire des repères de la marque

Avec son “what did you expect par exemple”, Schweppes est un excellent cas d’école. Uma Thurman réussit à imposer en deuxième rideau ce qui avait été loupé lors de la première mise en scèneet donne de la vigueur à la marque en poursuivant positivement le storytelling de la marque.

5666051611_fe627c4ca1

Quelle preuve que cette nouvelle campagne fonctionne?

Les centaines de reprises sur les blogs et le web de ce second épisode du storytelling.

Dans ce cadre, ceux qui savent décrypter, anticiper, et ont rapidement l’information marquent des points importants dans les nouvelles stratégies de com’.

Les gestionnaires avisés du web ont décidemment un très bel avenir devant eux .

/ Olivier / 8.04.2011 /

image-5

Ulike vient d’être racheté par le groupe L’express

L’express vient rajouter 2 marches à stratégies web

la première étant la couche communautaire avec la présence de plus de 100 000 profils sur la plate-forme et plus de 500 000 sujets debattus et notés
La seconde étant le renforcement de son pôle culture et entertainment dont on connait la croissance dans le secteur des médias.

C’est un joli coup de notre point de vue, d’abord parce que comme nous l’avons souvent dit, il existe une véritable stratégie dans ce groupe entre le papier et le digital autour de la vision de C. Barbier, le rédacteur en chef de l’express.
Ulike c ‘est 850.000 visiteurs uniques par mois – le site a été lancé en 2009

Bonne Chance

/ Olivier / 6.04.2011 /

image-2

Que viennent signifier les 2 nouveaux gadgets (?) de google?

Gmail Motion tout en gesticulation, vous pouvez ouvrir, effacer, écrire, envoyer etc à partir des gesticulation de votre corps.

Un nouveau langage ” tribal google”  est donc en train d’essayer de s’imposer et à travers cette fonctionnalités au moins deux mesures

– on épouse de plus en plus son ordinateur, il devient une interface vivante d’expression

– ce langage tribal est la première marche d’initiation pour aimer son logiciel gmail ; plus on converse et plus on gesticule et  plus on s’attache à sa boite gmail

Sur le +1 qui devrait être un curseur d’appréciation pour la communauté, on peut déplorer la simplicité due la fonctionnalité, trop simpliste, et trop réducteur

Cet instrument d’ailleurs confirme au moins deux considérations:

– on agrège par grande masse une fois de plus. Ce qui confirme que nous allons de plus en plus vers une pensée par agrégat, ce qui implique des manques de nuances importantes qui est comme nous le disons, l’un des plus grands maux de notre société

– Cet instrument ne peut être “relevant” car trop approximatif même pour la communauté, on ne la touche pas dans ses valeurs ni dans son émotion