• Le flux RSS de Jam's Brain
/ Olivier / 5.09.2011 /

image-1

A plusieurs reprises, et depuis 2007, nous avons plebiscité le poste clé de gestionnaire au sein des entreprises.
Il semble à l’écoute de plusieurs radios, que nous sommes arrivés à l’heure de la rechercjhe de ce poste de gestionnaire, amplifié en cela, par les dégats d’angoisse de cette première “hyper vraie fausse crise” ( cf article du 11/08/2011) même si les effets sur l’économie réelle ne se font pas encore sentir.
Rappel de la description du poste:
1- une personne qui sait vraiment écouter l’Autre , forte empathie sincère pour l’Autre et dénuée de sentimentalisme aigu qui n’aurait sa place dans l’entreprise
2- assez “sportif” pour accepter les plaintes et les grognements des collaborateurs qui l’entourent, non pas que les salariés n’aient pas raison dans ce qu’ils disent ou réclament mais il devra faire le distingo entre “le sincère de la tartine”.
3- avoir de solides connaissances sur l’ensemble des services de l’entreprise, assez en tous les cas pour ne pas se faire flouer par des technicos qui voudraient tout compliquer pour ne pas avancer comme certains communicants prompts à rajouter un café, il a donc un souci véritable de Productivité
4- avoir l’esprit synthétique pour “reporter” à la direction d’une manière objective et claire à la manière d’un journaliste c’est a dire sans parti pris.
5- être capable d’avoir une vision large pour acompagner l’entreprise dans les nouveaux défis que rencontre l’entreprise et notamment sur la conduite de changement
6- une éthique le poussant à ne pas faire de démagogie ou prendre une fausse direction par clientélisme ou influencé par un courant ou une direction de services.

Si vous avez ce genre de profils dans votre entreprise, confiez à ce coordinateur multipostes le droit de vous contredire et d’être le pendant de votre entreprise.

/ Olivier / 31.08.2011 /

Voila une campagne simple et très efficace
Derrière cette campagne Lanvin, du talent bien évidemment dans la couture, mais aussi des parfums pour hommes et pour femmes à l’esprit de la marque. Des promesses d’une marque en mouvement et qui sait se renouveler.
Le Buzz est quasi assuré surtout que si vous regardez le clip original ici, ce n’etait pas gagné d’avance ……
Alber Elbaz dansant à la& fin du clip, des images bien tournées et super sympa …..bravo les artistes
On aime ++++

/ Olivier / 30.08.2011 /

Match de basket “amical” entre la Chine et les US ……devant fêter la venue du vice président Jo Biden en Chine …..what a shame, my dear !!

/ Olivier / 29.08.2011 /

image-5

“C’est nous, qu’on sera les maitres du Monde”, c’est sur cette  fausse acrostiche que devrait se résumer l’effroyable livre de M. Sportes dans sa fiction réalité, plus réelle que fictive grâce à l’amoncellement de détails que l’auteur a pu accumuler pour écrire son livre “Tout, tout de suite”.

Ce livre vient bien sur appuyer notre thèse, selon laquelle le manque de nuances, associées aux manques de connaissances et l’excès du  zapping à tout va, détruit la conscience et donc le minimum du vivre ensemble jusque aboutir à la “barbarie au visage non humain”.

Qui plus est, l’auteur décrit avec minutie, que l’escalade de violences s’est faite année après année, jusqu’au moment ou l’humain devient “l’autre”, une marchandise avec laquelle on peut jouer, frapper, se défouler jusqu’à inanité. Le but étant de rançonner une famille qui somme toute n’avait pas de moyens financiers.

La force du livre: Le lecteur se voit dans ces banlieues, on se voit être côte à côte avec la victime, celle ci d’ailleurs demeure silencieuse, (l’auteur ne le fait parler que 3 fois dans le livre), ce qui ajoute à l’horreur de la situation, on aimerait pouvoir agir pour lui, trouver une issue, une impasse mais la proie est trop bien gardée.

Le question reste la même qu’au début ( lorsque nous avions écrit sur cette affaire sur ce même blog en 2007, ), comment autant de gens ont ils pu rester muets aussi longtemps ? Sur 2 ou 3 jours, c’est faisable dans le sens où tout le monde se tient et la loi du silence a été décrite depuis longtemps dans les banlieues mais plus de 3 semaines pour des personnes “‘non meurtrières”, c’est incompréhensible, et plus encore après la lecture de “Tout , tout de suite”.

Qui plus est, l’auteur montre que 2 personnes ayant participé au kidnapping de la victime, sont toujours “en cavale”, ……la loi du silence, le pouvoir ou pas de se remettre en question ou de se retrouver dans sa nature humaine est il possible ou pas ?

Les auteurs du crime prennent conscience de leurs gestes au dernier moment une fois que tout est foutu……….plus de 3 semaines

Un livre tres fort par la force de ses descriptions,  par l’allure de ses informations et par la simplicité de ses mots.

C’était Elie ou Ilan Halimi

/ Olivier / 11.08.2011 /

Point de vue sur les marchés financiers

Rien ne sert d’avoir raison trop tôt, il faut être dans le bon tempo pour ne pas trop perdre en bourse

Pour ceux qui lisent  ce blog, l’analyse autour des livres de J Attali ( tous ruinés dans 10 ans ?) et du fameux écueil du Titanic dont nous avons si souvent parlé, prend une allure d’actualité.

Et pourtant, cet hyper crash auquel nous assistons en direct, bien que de nature économique et financière est PASSAGER; le vrai Titanic n’aura lieu que dans quelques années s’il a lieu.

C’est une sorte de répétition en “trompe porte monnaie”, même si celui ci fait mal et que plus d’un en laissera sa chemise.

Les causes tout d’abord:

– D’abord une mauvaise voire très mauvaise communication des banquiers centraux, et d’une cacophonie aux allures de la tour de Babel chez certains de nos gouvernants

– des soucis de solvabilité des banques et/ou  des Hors bilans qui font peur ( d’où le souci des dérivés et d’autres produits hors bilan incontrôlables)

– une opposition forte qui doit se jouer entre les Hedge Funds bien etablis versus les nouveaux Hedge Funds d’où ces fluctuations de +5 à -5 % dans la journée sur les marchés

– une dichotomie entre les anciens acteurs économiques et les nouveaux, et peut être une passation de pouvoir entre les différents acteurs justement

mais, qu’est ce qui me permet de dire que cette “hyper crise ” est passagère ?

– la structure fondamentale est encore réparable, notamment les entreprises qui ont des actifs nets bien supérieurs à leur valorisation actuelle

– certains  états en ont encore sous la pédale

– une économie mondiale en croissance de plus de 4 % donc les risques peuvent être répartis et tout le monde se tient

Alors quoi :

-Il s’agit là encore d’une partie d’ego, et d’intérêts propres à chaque pays; laissez les encore un peu tergiverser et dans 1 mois, des ébauches de solution seront trouvées

– des rapprochements de banque inéluctable, des fusions, acquisition qui vont revenir en force et encore plus dans le secteur de la banque assurance

– des ajustements économiques que l’on peut ( pourra) faire à marche forcée sans quoi, à petite dose, cela provoquerait des crises sociales sans précédent

– des ajustements au niveau des procédures du marché mais à echelle tres restreinte, car on le voit bien, c ‘est le marché qui commande

Tout cela, à condition qu’un pépin supplémentaire  d’ordre militaire ne vienne envahir l’espace économique sans quoi nous passerions à une autre phase…..

mais pour le moment, tout est encore contrôlable ……

/ Olivier / 1.08.2011 /

image-1image-2

Plusieurs films troublants sur le thème de la famille agitent le cinéma d’auteur dont on sait par expérience qu’il est précurseur de phénomènes sociologiques à venir. ( sur ce thème, c’est d’autant plus vrai que le tueur fou de Norvège dit s’être inspiré d’un film de Lars Von Tiers comme quoi il n’y a pas de hasard …)

On retiendra 2 films forts, Animal kingdom, film du réalisateur David Michôd, qui présente un mélodrame dans une famille dans une ville anodine d’Australie (2010) et où on retrouve les reflexes d’une tribu animale ( la lionne avec ses petits ?) ou encore American Crime (2007), choc familial dans les 60 aux Etats Unis, aussi dans une petite ville à priori sans histoires.
2 films aux faits réels et avérés ( même si un film ne peut jamais révéler l’horreur d’une situation vécue)
Chaque fois, les mêmes symptômes ou ingrédients:
un père absent momentanément ou définitivement
une mère en mal être autoritaire dans l’essence, aimante dans son extérieur, associée à une hystérie profonde
Des enfants autour qui subissent la loi de la famille et qui sont contraints de suivre les décisions collégiales de la famille coûte que coûte pour se protéger de “l’extérieur”
Un huis clos dans un “village” ( ce pourrait être un quartier, une rue de banlieue) où les voisins proches ne veulent surtout pas savoir ” surtout ne pas intervenir” et ensuite au procès ” on ne voulait pas savoir”
Pour que le drame puisse éclater, l’introduction de personnes extérieures à la famille ( un neveu dans le premier cas, 2 merveilleuses petites filles dans le second).
Pire encore, dans American crime, l’une pièces rapportées à la famille ( jouée admirablement par Ellen Page ( Juno)) se fait tabasser par l’ensemble des collégiens comme une attraction de cirque.
Ne pas croire alors que ce phénomène n’appartient qu’au petit village perdu des Etats Unis, plus près de chez nous, les brulures de cigarettes infligées comme un jeu sur la peau de ce jeune homme rappelle l’épisode barbare et malheureux récent en France, Vous souvenez vous ?

Alors que viennent nous apprendre ces films et surtout que peut on en déduire ?

La famille constitue le dernier bastion de stabilité face à une extériorité de plus en plus sauvage à cause une fois de plus de ce zappening de plus en plus assourdissant qui fait “mal à l’ame”
Si les choix de base sont mal choisis au sein de la “famille”, quid des conséquences ?!
L’autorité familiale quand un parent est absent, comment concilier justement cette absence pour maintenir un équilibre ?
Le père qui tend a se “féminiser” la mère a se “masculaniser”, quelles conséquences ?
Enfin et surtout, évaluer le mal être de chacun jusqu’au crime les plus horribles ( c’est peut être pour cela que le thème des publicitaires, a contrario est tellement  le mot amour ou love ?) , jusque supporter l’intolérable.
Tout est donc bien une question de dosage et d’équilibre.

/ Olivier / 18.07.2011 /

Point de vue

De retour de plusieurs pays européens, on comprend qui sont les bons elèves et qui sont les mauvais elèves de l’Europe, et ce n’est certainement pas par hasard . La France est vraiment dans le lot de tête dans sa compétitivité et son approche peut être plus humaine, et pas besoin d’être un super économiste de la BCE ou du FMI pour déduire cela.

Je m’explique:
Prenez comme ingrédient une situation anormale du genre un arrêt brutal de train en pleine voie pendant un long moment.
Regardez autour de vous comment réagissent les personnes ( en été vous avez la chance justement de rencontrer beaucoup d’européens , d’américains, et de chinois dans les trains)
Analyser comment se comportent les autorités et les gestionnaires ( en Fraénce la SNCF) et si vous avez du recul sur la situation ( donc que vous ne pensez pas à votre propre intérêt du moment mais plus à l’ensemble de la communauté)
Essayer d’evaluer les services d’un point de vue économique
et donc vous changerez d’abord complètement d’avis sur le service “semi” public à la française bravo la SNCF et surtout à sa faculté de servir, d’avertir, de fournir de quoi boire!, à ses voyageurs
Un gros carton rouge aux services à l’italienne, qui non soucieux de ses voyageurs, a laissé les voyageurs se bousculer, se tirer les cols et laissant sur le bas de la route vielles personnes et famille avec enfants n’ayant pas la possibilité de jouer les bras pour monter dans les cars qui devaient les (nous) prendre apres une attente de plus de 3 h ! et sans fournir d’eau ou quoi que ce soit ….Stronzo!!

Tout ça pour dire quoi
Qu’avec un peu moins de grève ( mais un peu plus de compréhension vis à vis des revendications)
un peu moins de grognement et donc un peu plus de positivisme
un peu moins de ” i not speak l ‘english” , mais des services autour et pour les 80 millions de touristes qui viennent chaque année, le web 2 devrait notamment servir, les aéroports devraient être un support aussi, les pancartes ( Decaux reveille toi !) etc… j’ai à ce sujet des centaines d’idées, la France serait au retour des vacances de ces touristes l’une des 3 destinations préférées du monde .
A ce sujet mention spéciale encore pour le groupe Figaro avec la sortie de son paris Chic, qui s’adresse aux touristes consommateurs chinois, j’ai vu la maquette et le contenu et ça fonctionne.

/ Olivier / 4.07.2011 /

Point de vue

L’affaire DSK est donc bien une affaire dans tous les sens du terme; politique, médiatique, policière, mais aussi morale, ontologique, psychologique, sociologique.
On pourrait donc l’analyser sous tous ces angles et on n’en aurait pas fini.
On peut être troublé à plus d’un niveau sur le contenu de cette affaire, de ses conséquences et de son a-venir.

Feed back, les images ont choqué le penaud dont je fais partie, non parce que DSK etait un homme riche ou influent, un politique qui pouvait gagner la présidentielle; non, mais celle de l’image d’un homme qui représentait et semble t’il bien au vu et à la lecture des commentaires dithyrambiques sur son rôle au sein du FMI, la France.

Donc, quand les premières images de son arrestation ont été transmises au travers de nos ordinateurs ou de la télé et en boucle, c’était pour le penaud une déception immense du genre quoi ? “lui aussi” …..car ces images étaient tout simplement dévastatrices.

Une fois le choc passé, le moment de l’analyse à froid, des recherches sur le web, des recherches de commentaires sur des gens qui connaissent bien l’homme…
Cette première inculpation en directe live mondiale d’un “homme réputé” où internautes, médias et journalistes groguis, politiques ballants, et procureur vindicatif, est donc le résultat flagrant de ce que nous nommons sur ce blog “le manque de recul”.
Le manque d’analyse à froid entraine un malaise ( un mal être?) une fois que le soufflet retombe.

Comme à notre habitude, nous ne prendrons pas position sur ce blog, bien qu’individuellement, notre position est très claire depuis le début de cette affaire, il n’empêche que ce dernier épisode de Colombo fait froid dans le dos.

De pervers patenté titré sur le New York Times, d’il ya 6 semaines, les titres se sont presque inversés….

Les journalistes qui ont pris une position ferme d’accusateur en auront pour leur frais et d’ailleurs nous verrons s’ils sont capables de mea culpa ? Une amie journaliste me disait ce matin “beaucoup vont raser les murs si jamais il y avait non lieu”.

Il n’empêche
A voir le film “American Violet”, on est en droit de se poser la question de savoir si le système judiciaire américain est arrivé à maturité ? ( les américains sont d’ailleurs assez pragmatiques pour changer assez rapidement) . Protéger les victimes uber alles est une excellente initiative mais prévenir une culpabilité non révélée serait aussi de bon aloi.

Dans ce film, une mère de famille de 4 enfants se voit être accusée de traffic de drogues. A la fin du film, l’Etat du Texas est obligé de changer les règles d’inculpation; gageons qu’il en sera de même pour l’affaire DSK, si son innocence est révélée…

Quoi qu’il en soit, ce système aussi où le procureur est élu, entraine parce qu’il faut de l’echos, de l’éclat, un super zèle vis à vis de l’inculpé et plus le gibier est gros quoi qu’on en dise ……

Il n’empêche aussi qu’on ne peut qu’être bouleversé par cette dichotomie des images, images gravées dan notre esprit que celles de DSK à la sortie du commissariat et celle quasi triomphale a la sortie de vendredi, ce qui accentue, une fois de plus, ce manque de recul, de transition ou de nuances, comme on le voudra, qui est le vrai mal de ce siècle.

Comment s’étonner que sur un même BBM, des adolescents puissent se dire “je t’aime” et puis 5 BBM plus tard se c “detester”.
Un dégât incommensurable sur les valeurs de nos jeunes, en tous les cas pour ceux dont le cocon familial est affaibli ou en manque, donc ceux qui n’ont pas la chance de recevoir des explications rationnelles mais aussi venant du coeur pour expliquer.

C’est dans ce cas, une affaire de distinction entre le bien et le mal qui se joue et qui se superpose ici sans transition…..

Le psyche aurait bien besoin de retourner à l’étude des concepts et des définitions dans le texte. Que penser alors de ceux qui sont capables de commenter un mot plusieurs centaines d’heures dans le texte?

Enfin, tous ces commentaires, où on annonce un futur proche de retour du candidat DSK, alors que rien n’est décidé…..
Decidemment, ca ne tourne pas très rond.

Alors quoi ?
Pour paraphraser, le docteur Yalom, psychoterapeute
“Tôt ou tard, tout le registre du comportement émotionnel est ouvert à travers les images, sous les yeux tant du thérapeute que du patient.
Qui est dans ca cas, le thérapeute ? qui est le patient ? ”

/ Olivier / 30.06.2011 /


Pas mal cette publicité de Samsung révélée en fin de film.
On se laisse embraquer par cette dance des mains, cette création de l’univers, ce jeu de claviers…….
A regarder en 2 -2 via Madelyne …..

/ Olivier / 27.06.2011 /

29 WAYS TO STAY CREATIVE from TO-FU on Vimeo.

Peut être parce que l’été facilite les neurones à l’air, peut être parce que le beau temps nous fait réfléchir différemment, peut être parce qu’il est gravement temps de changer les choses et les mentalités, ce petit slideshow “29 ways to stay creative” , pour rester ou pour le devenir .Se mettre en condition est déjà une étape.