• Le flux RSS de Jam's Brain
/ Olivier / 31.08.2007 /

 

 

Avec l’éclatement des frontières des habitudes de consommation et celle plus précise des consommateurs, tout le monde prétend aujourd’hui faire du Luxe.

 

Les qualités de chereté, rareté, reservé à une élite concernant le luxe, paraissent complètement dépassées.

Prétendre donner une nouvelle définition au luxe serait d’ailleurs une lubie, puisque les études socio-économiques montrent justement que ces limites n’existent plus.

 

Le luxe serait il pour tous et partout ?

et pour le sujet qui nous interesse comment le luxe peut il s’inscrire sur internet ?

 

Avant de proposer des pistes, il faut d’abord se réferer au nouveau livre de Ron Rentel ” Karma, Queens, Geek Gads and Inneprenneurs”

Ce livre insiste d’abord sur la disparition des Metrosexuels, des Ãœbersexuels et autres C types.

Il décrit au contraire 9 types de consommateurs qui peuvent passer d’un état à un autre selon leur environnement social, économique, spirituel…..

Ces consommateurs sont des ecolo type light à la Al Gore, au ” Karma Queen” femme de 40 50 ans soucieuses de leur corps et de leur esprit avec une ame de Hippie que l’on retrouve très presentes dans les grosses métropoles genre Los Angeles, Tokyo…

On peut complêter cette approche par celle de Gilles Lipovetsky, dans le bonheur paradoxal, qui donne sa définition du nouveau consommateur ” un Homo consumericus de 3ème type voit le jour, une espèce de turbo consommateur décalé, mobile, flexible, largement affranchi des anciennes culture de classe. Imprévisble dans ses goûts et ses achats à L’affût d’expériences emotionnelles et de mieux être, de qualité de vie et de santé, de marque et d’authenticité, d’immédiateté et de communication.”

 

Sur le net, l’expérience du luxe n’est pas abouti.

On note cependant une prise de conscience des acteurs et de quelques vrais professionnels notamment Yaffa Assouline, par l’intermédiaire de son site Luxury Culture, qui amène une approche intéressante du luxe sur le net.

Les marques cherchent à établir des relations plus intimes avec leurs consommateurs par les produits eux mêmes et les services proposés d’où la possibilité pour le web de s’inscrire dans cet espace. Les développements opérés par Mme Assouline plus les projets à venir donnent une bonne orientation à cette grosse problématique.

 

Qu’entend on par produit ?

 

On ne consomme jamais le produit en soi, on manipule toujours les objets comme signe qui vous distinguent soit en vous affiliant à votre groupe pris comme référence idéale, soit en démarquant de votre groupe par référence à un groupe de statut supérieur.

 

Enfin, les valeurs comme le goût de la sociabilité, le bénévolat, l’indignation morale, le développement durable, la valorisation de l’amour, sont des facteurs sous jacents à l’univers du luxe et donc ses facteurs de consommation.

Dans ce cadre, susciter le désir, apporter du sens, proposer le jeu, l’évasion, présenter les lieux de vente comme des lieux de vie, suivre des situations aspirationnelles, sont des suggestions pour le luxe de demain et des problématiques qu’il faut inscrire dans le raisonnements du web .

/ Olivier / 30.08.2007 /

Encore une opération marketing réussie pour Nike, puisqu’il s’agit de mixer web communautaire, street marketing et humour.
Une video sympa et fraiche sans grande ambition si ce n’est d’interesser tout public, pas mal……

/ Olivier / 30.08.2007 /


Mercedes-Benz s’est associé à Yahoo et à Google pour offrir quelques nouveaux dispositifs pour son S, CL, et modèles de classe C. Les nouveaux dispositifs seront installés dès le 5 septembre.

En effet, l’entreprise a décidé d’installer Google maps et Yahoo maps sur ses modèles. Le mécanisme est très simple puisqu’il suffit de presser le I-boutton sur le système de navigation de la voiture. Celui-ci téléchargera les directions et les rendra disponibles à l’utilisateur. Ce qui est plutôt unique au sujet de ce dispositif est le fait que Google et Yahoo soient offerts ensemble aux consommateurs. Google et Yahoo ont tous les deux amélioré leurs outils de carte, avec Google Earth 4.2 offrant les mises à jour en temps réel du trafic avec des directions alternatives.

Si Google se met utiliser ses outils virtuels pour les installer dans le réel, c’est qu’elle est en train de devenir une entreprise post industrielle, et ça c’est intéressant……

/ Olivier / 29.08.2007 /

Au début de l’été Google a invité les internautes à poster une vidéo pour promouvoir le service Gmail. Reprenant le principe de la chaine humaine, chaque internaute devait se filmer en train de passer une enveloppe représentant le logo du service. 1100 vidéos plus tard le résultat est enfin en ligne et il est vraiment pas mal ! Petite précision il n’y avait absolument rien à gagner … on peut donc mesurer le capital sympathie dont bénéficie la marque. Il faut dire que le service de messagerie est à la hauteur et personnellement je ne peux absolument pas m’en passer. De loin la meilleure façon de gérer ses mails !

/ Olivier / 28.08.2007 /

sfr ca va ouatcherPour parler aux jeunes et annoncer les nouvelles offres multimédia, SFR a fait appel aux personnages de têtes à claques tetesaclaques.tv . Encore une fois mention spéciale pour les auteurs québécois qui ont vraiment su créer leur style. Le site évènementiel cavaouatcher.fr propose des vidéos virales des personnages aux gros yeux mettant en situation l’usage des nouveaux services de l’opérateur

Aller pour le plaisir le sketch dans l’avion …

/ Olivier / 28.08.2007 /

Pour faire suivre l’article de ce matin, la perfection n’est pas de ce monde la preuve malheureuse en images……….

/ Olivier / 28.08.2007 /

 

 

Boris Cyrulnik est un fameux psychiartre er psychanalyste. Auteurs de nombreux best sellers, il est un excellent thermomètre des tendances de L’Homme situé dans la société.

Le 6 Aôut derneir, il accordait une interview dans le “Elle” , dans lequel il déclarait que l’imperfection était une clé de la réussite du bonheur, au moment où au contraire, tout le monde cachait ses bourrelets, trichait sur ses rides, maquillait ses angoisses, “réediter” des faux muscles ou des faux seins.

En fait, le désir de perfection nous déclare le docteur “est un mécanisme contre l’angoisse”.

Ce à quoi, nous appuyons son hypothèse par évènements de l’Histoire et les écrits du  Talmud . Tout système qui a recherché la perfection, a tendu inévitablement  vers la dictature, et ( Talmud)  le propre de l’homme est une amélioration de soi en rapport avec son entourage au quotidien.

Là où l’interview devient sympa, c’est sur le rapport affectif :

le docteur dit “Ce n’est absolument pas parfait d’être un parent parfait!” et il poursuit ” à haute dose, cela donne des paranoïaques ou les obsessionnels qui, en voulant être parfaits, détruisent complètement leur enfant!”

avant de conclure ” l’imperfection est une sacrée chance parce qu’elle permet l’ouverture. Cette vertu se retrouve jusque dans le langage….qui autorise la poésie et la créativité…”

 

Le principale est d’essayer de faire bien sans tricher et en mouillant son maillot, devise bien connue ( appliquée ?) chez Jam’s Brain…

 

 

 

/ Olivier / 28.08.2007 /

Madonna, toujours précurseur, donne une nouvelle orientation au contrat de musique.
Fini la séparation, maison de disque, producteur de concert, merchandiser, image de la star……voici venu le temps du contrat global avec comme centre d’inertie les concerts et le public en live, et ça c’est bon.

le Groupe Live Nation qui a organisé la dernière tournée internationale de Madonna l’année dernière serait sur le point de faire signer un nouveau contrat à la star.
En effet, avec la future sortie de son nouvel album, la madone a pris la décision de réévaluer son contrat avec le major Warner et de réfléchir à la proposition de la société Live Nation.

Selon les dires, Warner, qui a signé son premier single en 1982 avec Everybody, ne proposerait pas un contrat sympathique à Madonna tandis que Live Nation offre la possibilité de créer une société qui gérerait tous les aspects de sa carrière : albums, tournées, publicités, internet… Le contrat serait estimé entre 100 et 180 millions de dollars.

Hier soir, on apprenait que Madonna acceptait de suivre Live Nation.
Son onzième album est cependant signé chez Warner. Ce nouvel opus, intitulé Candy, sera peut-être le dernier succès de la maison Warner puisque Madonna s’est entourée des meilleurs artistes du moment : Pharell Williams, Timbaland et Justin Timberlake.

Alors, les labels de musique, vous allez encore laisser passer le train.
Celui ci ne sifflera pas plus de deux fois……..

/ Olivier / 24.08.2007 /

Exclusivement en US, cette interview intervenue juste après la fin d’un concert à chaud révèle les difficultés personnelles de la chanteuse, son retour dans la musique après une mauvaise passe, les fugees, pas mal de confidences.
Ce qui frappe le plus cet échange avec la journaliste, c’est le hochement de la tête de la chanteuse qui en répondant aux questions paraît se parler à elle même. Cette situation est accentué par le maquillage dégoulinant de la fin de concert;
Au moment où les majors recherchent des solutions pour pallier à leur destruction, ces révélations imposent pas mal d’intérrogations sur le statut de l’Artiste et du système qui les entoure….Beaucoup d’autres idées peuvent être déclinées, …, beaucoup….
A vous de juger….

/ Olivier / 23.08.2007 /

Le numéro Vogue de cet mois de septembre augmente dans la luxure et la présentation, papier glacé, photos léchées, top-modèles sublimes… Les annonceurs de pub se bousculent, pulvérisant tous les records : l’édition américaine comptera 720 pages de pub !, l’dition française 270, Les éditions russe, italienne devraient aussi faire un carton.

Le prix de la page est fixé à 18 000 euros avant négoi des groupes, et environ le double aux États-Unis, les calculs sont vite faits. La diffusion a progressé de 13 % sur un an, alors que l’ensemble de la presse féminine a reculé de 4 %.

Alors concentration sur les supports de pub de plus en plus luxueux et très ciblés ou état de grâce d’un titre qui n’a pas dévié de sa culture et de ses fondamentaux ?

Et le groupe annonce la multiplication des projets.
En France, après avoir consacré 1 million d’euros à la refonte de ses sites Internet cette année, il dépensera 10 millions d’euros pour lancer début 2008 GQ, un mensuel masculin haut de gamme, et réfléchit toujours à la création d’un label musical ou d’une chaîne de télévision thématique.

Quand le virtuel et le marériel trouvent leur pleine synergie…….