• Le flux RSS de Jam's Brain
/ Olivier / 15.11.2012 /

image-3image-4

Notre époque a donc besoin de résurrection, c’est ce que j’aurai retenu du dernier James Bond, pour lequel je ne suis pas de l’avis général, puisque le film n’est pas bon.

Lacune au niveau de la mise en scène, lacune au niveau de la mécanique de la fluidité du scénario, je ne m’attendais pas à un Fellini ou de Hitchcok mais tout de même. Ce faux retour à l’authentique a quelque chose de navrant au final.

Il n’empêche, Les films de James Bond surfent sur la mentalité et s’entourent d’études sociologiques poussées avant d’élaborer leurs scénarios.  Nous sommes donc là au niveau du précipice, James Bond est presque mort mais revient………M est morte et ne reviendra pas, remplacé par un homme ( tiens,  tiens…), James Bond traité de vieux et presque bon (d) pour la casse, l’Asie en toile de fond avec ShangHaî comme ville la plus prométeuse de ce 21 eme siècle, siècle  qui aurait du mal à démarrer, mais c’est surtout ce besoin de renaître qui est donc le plus marquant.Jamais James Bond n’aura été autant au bout du rouleau pour malgré tout rebondir dans un effort ultime…..voire “surhumain”

Sujet de désapprobation est le nouveau livre de J Attali sur Diderot, je l’ai stoppé pour le moment à 90 % de ma lecture car je ne vois pas où l’auteur veut nous mener et je ne trouve pas à Diderot, une existence qui mérite que l’on en fasse une biographie de près de 500 pages, bravo pour son encyclopédie et le travail accompli mais l’homme, ses approximations, sa manière d’être absent quand il ne le faut pas, sa non reconnaissance vis à vis de ses proches ainsi que sa façon de les tromper ne font pas de lui une personne que l’on admire. En fait d’approximations, l’homme aura choisi de vivre ses livres et aura trouvé du devoir de finir son oeuvre pour excuser ses manques et ses mensonges.

Il fait donc partie de la masse approximative et ne mérite pas selon moi, une biographie si fournie.

Pourquoi rapprocher James Bond et Diderot ? quel rapport me direz vous ?

James Bond, ce devrait être le film décontractant par excellence mais aussi celui qui touche ( qui est étudié pour cela) le public dans son inconscient; résultat de ce qui se cache derrière le film, nous serions pratiquement dans un état de dépression plus ou moins prononcée, avec comme consolation boisson et drogue pour s’en sortir! beau programme ( je force le trait mais on n’est pas loin)

Beau programme aussi que ce héros du début du 21ème siècle. L’antidote c est renaître, donc recommencer sa vie tout en retournant aux valeurs de l’enfance et/ ou de l’authenticité …….mouais…..partir mais pas complètement jusque la cassure finale …..faire tout sauter…..(tiens tiens là aussi regardez les evènements des térroristes qui auraient révé d’être des héros à travers les journaux de ces derniers mois )?

Pour Diderot, “héros approximatif “, nous avons là aussi un problème d’évaluation de l’existence à savoir: est ce que le travail d’une vie ( immense travail d’avoir produit ces différents tomes d’encyclopédie) mérite un scénario de vie approximatif, variable et somme toute assez ennuyeux ? à moins que là aussi l’auteur réputé pour déceler les tendances,  se retrouve dans ce pachyderme d’existence ?

Vous l’aurez compris, plus que les posts précédents, Jamsbrain est convaincu que notre Monde ne va pas durer dans cet entre 2 encore longtemps. Dichotomie entre les événements qui foncent à la vitesse du son et ceux de nos pertes de nuances.

Pourvu que les éveillés gagnent la bataille.

/ Olivier / 29.10.2012 /

image-2image-3

Quel point commun peut il exister entre Georges Pâques anti héros du nouveau livre de Pierre Assouline et le film Stars des 80 ‘ animés fraichement par les stars de l’époque et du bon duo Anconina-Timsit ?

Simplement le concept de normalité

ah bon et pourquoi cela ?

Qui de plus normal que ce Georges Pâques, parfait fonctionnaire, pas trop provocateur, assez souple et surtout bon soldat……en apparence

Dans “une question d’orgueil” Pierre Assouline  fait la description détaillée, de Georges Pâques, de son environnement et peut être va plus loin dans la quête de sa propre recherche personnelle.

En tous les cas, avec “une question d’orgueil”,  l’auteur revient avec un bon romanenquête après les déboires de son essai sur Job

Cet Homme Georges Pâques, était un être le plus normal possible, sauf qu’une case avait échappé à l’ensemble des services, cette normalité, il ne la supportait pas, il en souffrait tellement qu’il est devenu et pour 30 ans un fameux espion de l’ex URSS.

De l’autre côté, nous avons des stars passés ( en plein renouveau ?), qui dans un film bien mené et très sympa devraient nous entrainer à les voir abimer, amocher par un star système passé et qui en définitive tout clientèlisme mis à part, nous ressemble et somme toute apparaissent comme terriblement plus tendres ( plus humains, moins concentrés sur leur image ?)  que les pseudo stars d’aujourd’hui.

D’autant plus, qu’aller voir ce genre de film peut être fait avec un gros à priori. C’est ce j’ai fait, et je suis vraiment aller le voir car je suis arrivé à un horaire où il n’y avait pas d’autres films proposés.

Mais le film fonctionne, parce que le film est bon enfant, parce qu’Anconina avec ses mimiques légendaires, rattrapent les approximations de chacun, parce que ces ex stars n’ont pas peur de prendre des risques, parce que le rythme du film est bon et on rit de bon coeur si on ne cherche pas midi à 14 h.

Ce film devrait être tout à fait anormal, mais en définitive, il est quasi normal avec de l’humain, pas de sophistication, c’est  tendre et émouvant.

La presse surtout parisienne qui n’a pas aimé ce film oublie un peu trop vite de s’amuser et devrait peut être se remettre en question en s’amusant de manière moins sophistiquée…..

Non, ce n’est pas un film de ploucs, oui c est un film bon enfant et qui fonctionne …..point

Une normalité de films qui pourrait fatiguer certains mais tant pis ……pour eux

Conclusion

le concept de normalité n’est peut être pas celui que l’on comprend à priori. Je propose donc une nouvelle définition

La normalité est donc l’usage de ce qu’on fait des choses une fois que l’on a bien compris le sens …….vous me suivez ?

/ Olivier / 23.10.2012 /

image-1

Quand 2 anciens de Napster, pensent à une killer application sur Facebook, ils imaginent Airtime.

Cette application a pour but de faire rencontrer ou de lier grâce à des interêts communs que l’on aura décrit au préalable sous forme de mots clés.

L’attractivité vient aussi du fait qu’il s’agit d’une mise en relation sous forme de tchat video qui permet tout de suite une attractivité des sujets de conversation ……ou pas.

A l’heure ou certains économistes débordent de la théorie des jeux pour sonder les coeurs ( histoire de compatibilité des coeurs sous algorithme de la théorie des jeux), je préfère donc notamment ce genre de Airtime à mi chemin entre la machine et l’humain.

Seul regret mis a part que l’installation n’est pas aisée pour un “néophyte” avec une ancienne machine ordinateur , le nom choisi dy site puisque selon la définition de wikipedia un airtime est la sensation d’impesanteur (ou de gravité négative), de tomber dans le vide ou de perte d’équilibre et allègement, due aux accélérations vers le bas qui sont celles procurant le plus d’effets, et que l’on peut ressentir sur des montagnes russes.

Pas facile pour des mises en relation …..

/ Olivier / 21.09.2012 /

La tapage autour des ventes de l’iphone 5, 10 millions d’unités vendues en quelques jours, doit être nuancé.

Nous suivons sur ce blog chacune des sorties d’I-phone; d’ailleurs l’article le plus lu est toujours celui ci écrit par Yohan en 2007 :

image-10

Cependant, c’est la première fois que l’on insiste tellement sur les ventes, après les hommes providentiels, Superman, Iron Man , Draghi, voici donc le produit providentiel, comme si à lui seul, l’I-phone allait soutenir l’ensemble des économies
C’est donc bien la panade…..
A force d’insister sur le nombre d’exemplaires vendus ( quelle répartition par pays d’ailleurs ?), et non pas sur les innovations, le marché financier et des télécoms montre ici aussi son angoisse et son impatience.
Apple de son côte, joue un jeu très dangereux en motivant l’ensemble de son marketing sur les aspects de la vente  si on suit leur stratégie sur le moyen long terme.
D’une certaine manière, Apple se normalise…….rançon de la gloire ou début du déclin ?
A suivre
/ Olivier / 21.08.2012 /

C’est bientôt la rentrée et chacun se prélasse encore des derniers moment d’insouciance.

Que nous réserve cette rentrée ? des hausses d’impôt , nous y sommes préparés par la com’ autour des sujets

des soubresauts sur la monnaie unique et sur les es marchés financiers, cela dure depuis 2008 et en vérité, il s’agit d’une lourde décadence dont on nous fait doucement avaler les différentes pilules

Des doutes sur le savoir vivre ensemble ? oui et beaucoup attendent au tournant une déviation du nouveau concept “normal” inventé par notre président.

Des doutes encore plus grands sur notre capacité à décortiquer, analyser, faire face à la désinformation de plus en plus grossière, voire à la manipulation des nouvelles communications, oui là encore, et pour ceux qui s’interessent à notre blog, il s’agit là de sujets récurrents

Alors quoi, plus d’optimisme ou faut il la fabriquer.? …..non, de très belles des belles histoires en commun surtout, l’amour du sport et ces beaux athlètes, ces vrais athlètes, pas abimés par l’argent, pour le sport, la joie de gagner ensemble, bravo aux Handballeurs et aux autres des JO.

ou encore l’histoire de ce jeune Fahim Mohammad, ce surdoué bangladais de 12 ans , représentant la France aux championnats d’échec à Prague alors qu’hier, il ne savait quel serait son sort.

Plus beau encore, ces histoires de gens, ces vrais héros du quotidien, qui construisent le monde pour que celui ci aille mieux souvent au détriment de leur propre intérêt et sans clientélisme, tellement de belles rencontres anonymes …….

Dire cela n’est pas faire acte de candicité ou d’émotion exagérée, au contraire, c’est être conscient que l’être est vivant et fonctionne, arrêtons de nous faire bercer par les images et la fausse communication, c’est notre souhait pour la rentrée.

/ Olivier / 20.07.2012 /

image-2

Véritable substitution des pochettes surprises pour nous adultes, en quête d’un retour vers le futur, les box sont devenus l’élixir bonheur de cette 2012.


Super phénomène d’engouement, ce sont plus de 2 box qui sortent sur les sites en ce moment chaque jour.

De nombreux secteurs s’y sont mis: La beauté au premier rang, suivi de la mode, bijoux, éditions avec des formes d’abonnement multiples.

Mylittleparis, l’un des premiers acteurs revendique 20 000 abonnés pour des box à 13 euros. Certaines de nos  collaboratrices au bureau ont d’ailleurs plongé pour cette formule et elles attendent leur Box mensuel avec envie et gourmandise.

Il n’empêche que la multiplicité des offres va tarir le phénomène dans son expression la plus simple, bientôt aussi au niveau de la box, il va falloir reinventer le systême en multipliant les offres Niches

Comme le temps s’accèlère, vous ne trouvez pas Madame ” la matrice de Proter” ?

/ Olivier / 5.07.2012 /

Point de vue

Mener jusqu’au bout  un projet ex nihilo est une vertu qui apporte bien être intérieur et force extérieure. Je me demande ce que doivent ressentir ceux, Médecins sauvant des vies ou celui du savant découvrant une étoile, un vaccin, un archéologue découvrant le but de ses fouilles.

Que dire de ceux plongés dans les textes et arrivant en conjuguant et en jouant avec les lettres à sortir une nuance supplémentaire, inédite ?

Le plaisir collectif est parfois plus intense. Une oeuvre collective implique tout d’abord de concerner tout une série d’intervenants , tous autour d’un même projet. Puis, d’essayer d’en sortir la quintescence de chacun ou du moins un collectif qui soit positif, et de faire en sorte que l’ensemble soit efficient .

Ce qui me vient à l’idée, c’est l’équipe de football d’Espagne pendant cet Euro 2012. Une équipe dont on croyait connaitre tous les ressorts, une équipe qui selon les commentateurs n’étaient pas en forme avec des joueurs fatigués selon les commentateurs.

Ce qui a différencié l’équipe de France à celle de l4espagne c est exactement l’état de l’esprit collectif.

L’une a été éliminée sans gloire et avec reproches tandis que l’autre a remporté le tournoi et de quelle manière ! n’en déplaise à Yannick Noah , qui devrait regretter ses propos sur les athlètes espagnols.

L’esprit d’équipe fait passer beaucoup de contraintes et d’efforts, associé à de l’enthousiasme, voilà le meilleur des médicaments …………..

/ Olivier / 28.06.2012 /

image-1

Google sort donc un projet révolutionnaire avec les fameuses “super lunettes” les Google Glass ( caméra intégrée, wi Fi, réalité augmentée…) avec l’ambition selon la phrase de son PDG, Serguey Bin de faire de la réalité une science fiction…
Le show pour presenter ces lunettes etaient parait il assez extarordianire pour l’occasion. Un écran géant affichait des vidéos diffusées en live dans une bulle Google+. Les vidéos affichées étaient celles de parachutistes filmant depuis un avion avec chacun une paire de Google Glass. L’équipe s’est alors lancée de l’avion et a atterri sur le toit du centre de convention de San Francisco avant de remettre un colis à un groupe de cyclistes qui ont remis à leur tour le paquet à deux personnes qui ont descendu le flanc du bâtiment en rappel. Deux autres cyclistes ont pris le relais avant d’arriver sur scène, façon hollywoodienne, pour remettre le colis à Sergey Brin……waouhhhh!
Face à ce phénomène, nous avons quand même 2 reflexions à souligner
La première est celle de la volonté pour les americains de toujours etre trascendant par rapport à leur réalité …..souvenez vous, une fois encore, le film précurseur Truman Show, ou encore Xfiles etc…
Chacun selon sa volonté de Dineyland à la planête des singes, le succes de ses series a répétition est le reflet d’un réalité “émargée”
La reflexion qui revient tres souvent lorsqu’on revient pour la première fois des Etats Unis: ” ce sont de grands enfants”, …” ils sont deconnectés de la réalité”, cette realité que les Etats Unis ont toujours refusé d’accepter et la maquillent ou la modifie pour essayer de l’eviter.
Les Etats unis ont un atout majeur, leur résiliance grâce à leur peuple, dont le pacte patriotique demeure le point central de leur réussite tant que celui ci demeure….
Lire la suite…

/ Olivier / 19.06.2012 /

Point de Vue

Pas de pareil que les anglo-saxons pour trouver les formules adequats
Prenez le cas de la formule Henry : high earner but not rich yet ( gros revenu mais pas encore riche)
Autrement dit, la frange des super consommateurs qui representent plus de 25 millions de personnes aux Etats Unis, 600 000 en France et dont le revenu se situe entre 100 et 250 000 euros ou dollars.
Les études montrent que ce sont des bons consommateurs en tous les cas, supérieurs et de loin par rapport à la moyenne, ils ont entre 35 et 55 ans et sont donc pour l’economie un moteur.
Toute la crainte actuelle serait de casser leur optimisme et donc par voie de consequence leurs actes d’achat.
Une autre idée est que ces “Henry” ont pour but de devenir des “Verip” ( Very rich personn) au moins dans l’idée, et donc si les perspectives fiscales ou de rêve disparaissent, alors leur ambition matérielle disparait et donc par voie de conséquence, leur besoin de consommation diminuera la aussi.
C’est donc bien compliqué de concilier le but d’une société équitable avec les ambitions personnelles qui deviennent de plus en plus individualistes. “Henry” est il d’accord avec ce point ?

/ Olivier / 7.06.2012 /

Avec quelle énergie et quelle force, ce membre de l’Aube Dorée a frappé une femme sur un plateau télé à plusieurs reprises

regardez plutôt sur le lien de 20 minutes

http://www.20minutes.fr/monde/948597-grece-membre-aube-doree-frappe-deputee-communiste-plateau-tele

La Grêce accumule les “déconvenances” et est à l’aube d’un grand cataclysme si elle refuse les elections en faveur de l’austérité plutôt que d’une sortie de l’Europe du 16 juin prochain
L’Aube dorée, nom de communication et marketing poétique, pour désigner un parti néonazi a montré s’il fallait son vrai visage au travers de son intervenant.
Que nous reserve encore la Grêce et surtout est elle un prélude de ce qui pourrait advenir en Europe avec l’ensemble des extremismes si on ne trouvait pas de solutions politiques fortes à court terme. Le financier Soros pense que la période ne pourra pas dépasser les 3 mois…..en tous les cas, la rentrée doit se préparer ardemment pour la protection non plus de notre protefeuille mais des valeurs communes du savoir vivre.