• Le flux RSS de Jam's Brain
/ Olivier / 24.07.2009 /

image-83

Jam’s Brain pleased to announce that Mr brainwash was elected to the next album cover of Madonna.

We are very happy for him and it reinforces the idea that we were certain of success.

If you want to resume our various articles about the artist Mr Brainwash on NBC, and Mr Brainwash here in the Carlson Daily show and especially the interview that Mr Bainwash has kindly granted us.

I invite you to watch the reactions on viewzi on Mr Brainwash

/ Olivier / 24.07.2009 /

image-82

Jam’s Brain a l’honneur de vous annoncer que Mr brainwash a été chosi pour faire la couverture du prochain cd de Madonna.

Nous sommes très contents pour lui et cela conforte l’idée que nous etions certains de sa reussite.

Si vous voulez reprendre nos différents articles sur l’artiste c esici Mr Brainwash on NBC , ou encore ici Mr Brainwash dans le show de Carlson Daily et surtout l’interview que Mr Brainwash avait bien voulu nous accordé .

Je vous invite à regarder les réactions sur viewzi concernant Mr Brainwash

/ Olivier / 23.07.2009 /

Depuis l’émotion apportée par Meryl Streep, peu d’actrices m’auront donné autant d’émotion que Kate Winslet, la jeune adolescente doucereuse de “Titanic”, s’est muée en une très grande actrice, jouant avec un brillot rarement rencontré au cinéma. Au fond, je retiendrai la lourdeur de son regard et le poids de sa démarche.

Pourtant, le réalisateur Stephen Daldry ne ménage pas l’actrice, plan serré, images crues, des scènes de nue assez rudes, et au final très crues. Une émotion forte que le réalisateur a voulu brute comme pour dissiper l’émotion que cette histoire apporte.
Il faut noter la très grande performance du jeune David Kross qui ne fait pas partie de la photo de l’affiche, c’est dommage, il méritait largement sa place.
Bien sur la place naturelle prise par un Ralph Fiennes, impéccable.

Réaliser un bon film sur un Best seller ( best seller allemands à la fin des années 70′ si mes souvenirs sont bons) n’est pas facile surtout sur un sujet aussi délicat.
Une fois, les rideaux fermés, il faut avoir force et perspicacité pour fermer les yeux et s’interroger sur ce que l’on ressent à la sortie du film.

Faut il avoir de la compassion pour cette femme ?

Pourquoi à aucun moment, ne ressent on de l’horreur contre elle? , la beauté de l’actrice ( pourtant enlaidie mais si belle dans cette posture) y est elle pour quelque chose dans cette émotion déviée ?

Pourquoi ressent on comme un malaise que cette femme, capo de camps, reçoive une telle sentence ?

Quid des autres coupables, qui n’ont sans peine de leurs actes, continuent à tricoter pendant le procès, tandis qu’elles jettent leur venin sur Hanna Schmitz, bête et presque crédule d’un système clos, dictatorial et deshumanisé comme le système des nazis ?
Cela me fait penser à un procès récent peut être aussi horrible ou la loi du silence arrive jusqu’aux portes de la cour d’assise, où l’un des témoins, non content d’avoir berné la cour, en déclarant ne pas connaitre le gang des barbares, s’en va de la salle en faisant un clin d’oeil appuyé au box des accusés.

Enfin, la culpabilisation, in fine, et le suicide de la femme que l’amour a peut être ouvert l’esprit, elle qui transportait son malaise sans savoir l’expliquer.
Ou Est ce tout simplement, le passage de l’analphabétisation au regard de l’éducation qui donne sens aux actes?

Jusqu’où va alors le pardon et peut il y avoir dans ce cadre Pardon ?

L’émotion des images entrainant empathie est elle condamnable ?, mais alors tout ce qu’on encaisse tous les jours comme images, qui sait faire le tri, qui a assez d’esprit critique pour réellement le faire ?

L’éducation comme point d’orgue de toute analyse ?

Des questions plus qu’actuelles dans notre système actuel d’économie mondialisée au sein d’un système de communication web généralisé …….

/ Olivier / 21.07.2009 /

Les modèles s’essoufflent, on le voit tout autour de nous, le tout gratuit sur le net a fait long feu avec le web 2, besoin de créer des communautés, besoin d’avoir du poids pour ensuite déclarer un modèle économique. On touche à la fin et ce sera bien là le second souffle de cette Troisième révolution industrielle.

L’anedocte ci dessous en vaut le détour. Morgan Stanley a diffusé à ses clients les conclusions d’un rapport effectué par un adolescent de 15 ans en stage dans la banque.
Que confirme l’étude en question ? les jeunes délaissent les médias traditionnels, qu’ils sont accros aux nouveaux médias mais peu enclins à les payer.
Tres peu achètent des CD et beaucoup piratent, c’est presque normale….. . Ils trouvent trop chers l’itunes et le telechargement simple.
Ils prefèrent chatter de tout et de rien plutôt que twitter et n’achètent plus de journaux, lisent un article chopé sur les gratuits.
“la consommation des médias est très fragmentée”.
La publicité bête et méchante ne passe evidemment plus et chaque fois, qu’on leur donne une info, Google prend le relai pour la vérifier.

Qu’est ce qui fait que leur comportement change au fur et à mesure qu’ils avancent en age ?
Etant addict eux-mêmes de ce monde virtuel, ils consommeront autour d’un ecosystème qu’ils se sont fabriqués ( à moins qu’on leur ait fabriqué ?)
La recherche sémantique et les offres sémantiques sont donc bien les prolongements de la consommation de demain.

/ Olivier / 16.07.2009 /

image-2

Cortal Consors, filiale de BNP Paribas, a lancé lundi l’achat de lingots et de napoléons sur son site internet.

Le prix de l’or a progressé d’environ 12 % sur un an quand le CAC 40, l’indice vedette de la Bourse de Paris, a lâché 34 %.

En février, l’once d’or a frôlé les 1 000 dollars.

Quand on pense que tout va mal, on va vers le dur, la valeur refuge par excellence.

On peut d’ailleurs noter qu’entre la récolte sur les livrets et les lingots, il y a bien un effet de transition de cette crise. Le pire serait d’aller vers un systeme qui ralentit les flux sauf à changer notre système de consommation. C’est bien là où nous en sommes……

Revenons à notre sujet:
La pratique de vente sur internet, si elle sympa implique un coût supplémentaire de l’ordre de 2 % dquand la moyenne est à 1%

L’achat par web permet aussi de conserver l’or, il ne s’agit pas simplement de paier celui peut être conservé contre le paiement d’une redevance équivalent à
1,6 % par an sur le montant du placement. ( partenaires louent des coffres à la Banque de France)

Dans le commerce de l’or, un simple petit défaut sur une pièce peut lui faire perdre de sa valeur et faire passer son prix de rachat bien en dessous du cours du jour.

L’autre alternative pour acheter de l’or est d’acheter soit des actions de mine soit des nouveaux produits financiers indexés sur le cours de l’or.

Les frais de courtage dans cette alternative sont moins importants.
Bravo les B.

/ Olivier / 14.07.2009 /

A analyser les comportements d’échange sur Craiglist, on a à peu près la mesure de la consistance de la crise.
A revenir au système de troc ou de debrouille, on peut passer que nous faisons un retour vers le “futur”.
Je pense au contraire que ces systèmes sont pacificateurs à une amplification de la crise.
Comme, je ne cesse de le repêter lourdement, l’économie fonctionne tant qu’il y a circulation ou flux des mouvements “commerciaux” “économiques”.
Par exemple, les nouveaux instruments electroniques et du web 2 notamment ont un effet pacificateur de la crise dans la mesure ou celle ci ne durera pas sur un cycle long.
Qu’entend on par nouveaux instruments du web 2 ?
les mecanismes d’economie comme les vides greniers, les trocs en tout genres connaissent une augmentation exponentielle depuis ces derniers mois.
Le site Craiglist, site de troc par excellence, apporte une synthèse de tout ce neo comportement d’achat et d’echange.
Sur Craiglist, un dentiste se verra offrir des cours d’informatique contre des soins dentaires, un prof de gym offrira des cours contre un iphone, un étudiant s’occupera du menage ou de la garde des enfants contre le paiment de ses etudes, mieux encore un chef d’entreprise sera payé en chocolat ou en fleurs pour le paiement de ses factures!
Ces mécanismes d’echange reviennent à chaque époque de transition ou de forte révolution industrielles.
Ils ont connu un nouveau point d’orgue au moment de la révolution industrielle comme au moment de la grande dépression de 29.
Ils pourraient perdurer ou n’être que transistoire selon ce qui va se passer dans les mois à venir.
l’economie de marché a vraiment besoin de réinventer !

/ Olivier / 6.07.2009 /

Point de vue sur Mickael Jackson:

Plus la lumière est violente, plus la nuit se fera lourde dit le dicton.
Il en fallait une semaine comme pour laisser le deuil se faire, avait on décidé sur Jam’s Brain.

Trop de choses ont été dites sur Mickael Jackson, lui qui a été blessé par tant de lumière, n’aura même pas eu la quiétude de sa mort puisque entre mensonge, volonté ultime d’en faire une icone mais aussi la volonté du scoop, auront fait de lui une marionnette même dans sa demeure ultime.
Trop, on en fait trop, même si le chanteur nous a balancé de ses swings merveilleux, rappelez vous, pour ceux qui suivent notre blog, les lundi matin partagés avec le grand James Brown et les merveilleux balancements. On était fan aussi. Mais, on ne peut pas camoufler à tout prix ce qu’était le chanteur et sa vie tragique.

Qu’est ce que traduit en fait ce premier enterrement web globalisé ?
Qu’est ce que cette gène que malgré tout, nous ressentons à en faire une icone lisse ? le fait d’être prodige evacue t’il toute vie personnelle, ou est ce le destin tragique obligé des icones d’etre mi humains mi clone ou extra terrestres.

C’est donc cela le message que nous voulons laisser aux futures générations, que tout ce qui compte est le spectacle et les paillettes pourvu d’être en haut de l’affiche quoiqu’il en coute à l’ethique et à la construction de l’Homme.

Alors quoi, ne rien dire, faire à peu près comme tout le monde, ne retenir que le bon, parce que le rideau est tombé ?

Peut être…….ou pas. Ne pas se résoudre à accepter en face les images ultimes du plus beau des spectacles et le talent qu’ont les artistes en sachant pertinement qu’il faut distinguer le bon du mauvais, et donc garder à l’esprit de la critique comme un garant pour nos futures générations.

Rendre Honneur à l’homme, c’est simplement lui rendre hommage en montrant véritablement les erreurs commises….mais le Business a raison d’etat pour certains.

/ Olivier / 3.07.2009 /

Point de vue …….agitée

Le fait que les analystes d’HSBC pondérent le titre Hermes d’achat à vendre n’est pas bon signe pour les prochains mois qui arrivent.
Hermes représente le titre “luxe”par excellence, qui va bien quand tout va mal sur ce segment;
Les maquillages opérés depuis ces 8 derniers mois n’empêcheront pas une rentrée agitée sur plusieurs fronts; il faut donc préparer et aiguiser les arguments pour que les vrais changements s’opérent. La difficulté observée, est une crise de système avec une population à plusieurs têtes, et où les 2/3 des actifs ne souhaitent pas que les choses changent rapidement, tandis que de l’autre, les politiques mais aussi une part des chefs d’entreprise ne comprennent ce qui est en train de se passer……et donc resservent les mêmes recettes de viande pour des gens qui sont devenus végétariens. car le gap est énorme par exemple entre les technofiles de l’ipod et des nouvelles applications Apple et les autres qui continuent de se demander ce qu’est le web et à quoi il peut bien servir en définitive …. Ce constat est valable pour la France , mais aussi pour l’ensemble des pays, sauf ceux qui ont fait de la priorité une vraie priorité en levant les manches. ( exemple les pays nordiques)
Alors quoi, laisser filer et attendre que tout se tasse ou essayer d’élaborer une économie à plusieurs strates ou encore la flexibiliser pour qu’il y ait une vraie harmonie entre toutes les couches de la population, ne pas vouloir toujours tout homogenéiser, mais plutôt chercher la force dans la diversité et dans une économie à la mesure de ce qu’est le pays au sein d’une globalisation réelle mais plus sage, c’est peut être la solution.

/ Olivier / 2.07.2009 /

image-81

Cette fois, c’est SFR qui publie ses résultats et ils sont bons.

Certains secteurs ne souffrent pas du tout de cette morosité ambiante.

La semaine passée, Apple publiait les ventes de son iphone sur 3 j= 1 million d’exemplaires vendus.

Frank Esser, P-DG de l’opérateur déclare “un “très bon” deuxième trimestre tant dans la téléphonie mobile que la téléphonie fixe et a dépassé ses objectifs de ventes de l’iPhone”

Le PDG ajoute également que SFR ne ressentait toujours pas d’impact significatif de la crise, comme le montrent les ventes de “plus de 200.000” iPhone 3G d’Apple depuis son lancement le 8 avril après la perte de l’exclusivité d’Orange.

La conclusion, c’est qu’il y a donc un surplus des économies traditionnelles avec tout simplement des cycles de vie des produits qui durent plus longtemps, genre , les voitures, les vêtements, les biens de consommation courants, les biens électroniques traditionnels, les basics et de l’autre, tout ce qui est nouvelle technologie et jeux qui eux connaissent une croissance forte, malgré l’environnement, doublé par un retrécissement de l’échelle des ages pour les 34 50 ans, ceux qui sont les “plus consommateurs”.
On le dira jamais assez, il s’agit d’une crise de maturité du système qu’il faut réinventer. …..et cela demande beaucoup d’énérgie et pour quoi pas une implication plus accrue des hommes au centre de ces fameux systèmes ( voir le management à la google par exemple, en moins US)