Dans la musique, le cas Radiohead risque de faire boule de neige

Bon, alors on peut dire que cette fois, les carottes sont cuites, pour les majors. Le cas des radiohead ( voir nos articles précèdents 1 et 2 ) risque de faire jurisprudence.

reprenons le film, Un crochet de Prince avec la série de concert à Londres, un jap de Madonna, trop forte, qui signe avec sa maison de …concert pour la bagatelle de 120 millions de $, et le KO de Radiohead qui vend 1, 3 millions d’album en une semaine avec le principe que l’on connait.
D’ailleurs en faisant jouer le buzz-marketing et en écartant le coût de la major, amusons nous à faire une simulation.
Sur un album vendu 10 euros, la major avait l’habitude de toucher 6 euros, l’artiste entre 3 et 7 centimes !
et bien cette fois, Radiohead vient de créer un nouveau modèle économique.
Disons que 25 % du prix d’un album est un coût incompressible ( sacem, investissement serveur, télécom, fabrication, un peu de promos), et vu que le prix moyen de l’album a été vendu à 5,8 euros pour 2/3 des internautes. Nous en déduisons que Radiohead est en train de gagner 3,75 millions d’euros.

Avec la major , il aurait fallu que le groupe vende …..je vous laisse faire le calcul….
Qui dit mieux ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *