• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 17.08.2010 / 1,017 Views /

Comme vous l’avez remarqué, les femmes seront donc le sujet de la rentrée. Elles sont devenues pour certains gouvernants les boucliers et déjà on les intègre dans les nouvelles stratégies de communication et pour d’autres, elles les accompagnent pour un élan nouveau afin de donner un nouveau souffle au système.

Elles interviennent donc naturellement, lors des comptes rendus à la télé, et surtout sur des sujets sensibles.On parle d’une  femme  pour Matignon. Gageons par exemple, qu’elles seront les arbitres de la prochaine élection présidentielle en France.

Elles sont adulées pour cette rentrée, véritablement couronnées. Il faut dire qu’aux états unis, elles participent pour 42 % au revenu familial, un chiffre multiplié par 5 en 30 ans ! Elles créent deux fois plus d’entreprises que les hommes, elles passent les barrières des études secondaires et donc indubitablement des rôles managériaux dans les entreprises.
Elles se font donc plus entendre puisqu’elles participent plus activement pour ne pas dire majoritairement à la vie de la maison …..

Elles arrivent de mieux en mieux à concilier, leur “métier” de femme avec le métier qu’elles ont entrepris.

Il n’est déjà plus rare que les hommes participent pour un temps à la vie domestique, bien sur il s’agit de la vie des Etats Unis, et d’une partie de l’occident. Les pays d’amérique du sud aussi pour les grandes villes, (d’ailleurs il y aurait beaucoup à dire sur la place des femmes en Amérique Latine qui trouve leur place au sein d’une bonne équation) .

C’est donc tout l’enjeu ici; d’où l’importance de cette jolie femme Sakineh Mohammadi-Ashtian, 43 ans appelée à être lapidée contre toutes les oppositions de l’occident justement.  et donc du fossé qu’il existe  pour  certains dans l’idée même  de l’égalité de ce qu’on appelle les sexes.

Il n’y a pas égalité entre les hommes et les femmes, c’est une aberration que de le croire ou le vouloir, les 2 se complètent dans une multitude de fonctions et de qualités.
Si il y a égalité, c’est simplement pour que à bagage égal, il y ait chance égale, pas vrai les tricheurs !

La femme et nous en sommes sur ce blog, les premiers défenseurs, a tous les droits même celui de se tromper.
Nous savons très bien ce que peut apporter une femme en modération, en sagesse, en pondération lors des conflits, du moins quand elle n’oublie pas sa fonction première qui est celle d’être une femme. Nous sommes persuadés qu’elles sont la source des résolutions des conflits notamment pour le pays cité au dessus. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, elles sont tellement écartées.

Le cas de Sakineh Mohammadi-Ashtianiest un cas médiatique, il faut lire le livre de Nicholas D. Kristof et Sheryl Wudunn “La moitié du ciel”, pour s’apercevoir des atrocités subies par des millions de femmes dans certaines régions.

Livre simple et fluide, il se lit comme un roman sauf que tout est vrai, incroyablement vraie.

Lorsque les femmes sauront utiliser les mêmes “coups” que les hommes le retour de bâton risque d’être donc très fracassants pour tous ceux qui supposent qu’il faut de la force physique pour imposer.

Un boomerang immense est en train d’arriver chacun selon les coutumes des pays et c’est tant mieux……

Pas de commentaires
RSS des commentaires