• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 26.10.2009 / 1,103 Views /

Point de vue

Les USA ont ce petit de “je ne sais quoi” d’enthousiasme qui leur permet toujours de rebondir et de se retrouver dans une collectivité apparente qui leur fait du bien.
Dans le show de Oprah, ( video reprise sur youtube), voici que le public avait repêté pour être en symbiose complète et danser à l’unisson, il s’agit d’un spectacle qui en dit long sur la mentalité de ce pays.

Voici que le pays capitaliste souteneur des banquiers comme on ne cesse de le décrier, permet à Apple de dépasser la valeur de Général Electric en moins de 6 mois.
Quel pays européen permettrait ça ? qui a cette force de rebondissement ?, car derrière cet esprit “financier” se cache une remise en question permanente et surtout une capacité d’adaptation dont les managers de la vieille Europe devraient largement s’inspirer.

Tous les jours des inventions “web 2″ permettent d’améliorer la socialisation, et par voie de conséquence, le management, demain ne sera plus jamais comme aujourd’hui dans les organisations, les bureaux seront complètement décentralisés, l’expertise appartiendra à la connaissance et/ou à celui qui sait la chercher.

Il faudra au moyen de ce que nous avons en main ( puisque tout sera à portée) utiliser au mieux les connaissances et en faire ce patchwork satisfaisant ou optimal pour les meilleurs.
Certes, on peut voir derrière des décisions majeures la mains de certains lobbyistes, cartels ou autres ( comme on ne cesse de le lire dans les journaux ou autres), mais il s’agit ici de pointer les organisations performantes où les remises en questions sont énormes.

Les US ont cette façon de savoir tout recommencer du moins pour tout ce qui extérieur à eux mêmes ( au niveau personnel, c’est un autre débat), peut être tout simplement parce qu’ils savent s’amuser et que résonne encore en eux cet enthousiasme de jeunesse qui les fait avancer.

L’Europe qui regorge pourtant de talents et d’intelligence est trop souvent dans la négation et le “recroquevillement” permanent.

Pas de commentaires
RSS des commentaires