• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 11.02.2008 / 1,635 Views /

Le chiffre est là, il fait mal, il est presque incompréhensible, le marché financier a perdu 3 500 milliards d’euros ou 5 200 milliards de $ au mois de janvier, pffft, envolé, cela équivaut à 2 fois le PIB de l’allemagne.

On a trop tendance à oublier que le marché est (semi) efficient et que face à des acteurs gagnants, on retrouve des acteurs perdants ( la théorie des jeux), seule différence avec le passé, c’est que les instruments financiers sophistiqués reportent les pertes ou font rouler les positions. jusqu’au moment où boom, ce qui aboutit à des bouleversements de chapelle, comme nous venons de le vivre avec par exemple la société générale mais aussi comme le vivent la plupart des traders par les mouvements “irrationnels du marché”.

La semaine passée, on s’interrogeait sur les effets qu’aurait l’impact d’une crise durable sur la consommation américaine,
Pour le moment, je reitère ma confiance puisque le système adosse directement les cartes de crédits ( 2 500 milliards de $) des consommateurs à un prêt permanent, et la plupart des consommateurs peuvent là aussi faire rouler leurs nombreuses cartes. Ils savent aussi que la dernière des choses à faire serait de se faire retirer ces fameuses cartes de crédit; de plus, les couvertures des banques sont beaucoup plus précises que pour les subprimes.

Un gros point noir : le marché du travail, même si le chiffre de la semaine passée va être révisé à la hausse, le ralentissement du marché du travail peut faire mal, alors il faut redonner un second souffle, et dans ce cadre, l’effet psychoboomerang est primordial

Pas de commentaires
RSS des commentaires