• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Benoit / 22.05.2007 / 1,938 Views /


On reçoit Ra aujourd’hui, le premier artiste interviewé sur Jam’s Brain. Raoul Sinier est un super artiste. Quand vous le connaissez un peu, vous pouvez vous dire que vous avez la chance de connaître probablement l’un des artistes contemporains les plus drôles. On avait déja parlé de lui il y a quelques jours :

ici.

Jean Brain : Peux-tu nous raconter brièvement ton parcours artistique : tes études, depuis quand tu es “graphiste” et musicien, par quoi tu as commencé ? Comment es-tu rentré dans la “galaxie” Internet ?

Raoul Sinier : Il y a 10 ans, avec une connexion modem. Ou il faut te connecter à chaque fois que tu veux prendre tes emails. Ça a réellement commencé quelques années plus tard quand j’ai

eu ma connexion cablée.

J’ai commencé a faire mon site il y a a peu prêt 8 ans, just

e pour essayer, en utilisant l’hébergement gratuit de mon fournisseur d’accès.

Je travaillait dans une agence à l’époque et ils venaient juste d’acheter Golive Cyberstudio, j’ai pu commencer à tester tout ça sans savoir une ligne de code, entièrement en WYSIWYG. Je n’avais pratiquement pas de contenu à mettre dedans a l’époque.

JB : Qu’est-ce que t’a apporté Internet, en particulier le web 2.0 dans la diffusion de tes oeuvres ? Comment l’utilises tu ?

Ra : Une exposition immédiate, bien sur. Évidemment ça n’est pas du tout comparable avec travail que peut fournir un agent ou un promoteur. Cette idée de réussir à percer grace à internet est un mythe, ça arrive autant que les mannequin qui se font repérer à la terrasse d’un café.Le web 2.0 est a double tranchant, Myspace par exemple, ça permet à n’importe quel groupe d’avoir une présence sur internet, sans devoir passer par un webmaster. Mais c’est aussi la fin des bon vieux sites internet pour tout ces artistes. Les musiciens montent un Myspace et ne font plus faire de sites. Au final, même si le coté immédiat et accessible est un vrai plus, les artistes ont tous le même site et proposent les mêmes choses.

JB : Ta démarche artistique semble être très inspirée par le web : par exemple les speedpaint qui tu as mis en ligne il y a quelques semaines sur ton compte Youtube ?

Ra : Non pas spécialement, ça c’est surtout parce que j’aime bien tester des choses, vu que je reçois plein d’emails avec souvent les mêmes questions sur ma technique digitale, je me suis dit que je pourrais filmer, que ça serrait peut être marrant à voir.Ma démarche n’est pas plus que ça inspirée par le web en fin de compte, mais comme mon outil principal est l’ordinateur, pour la musique, les images et l’animation, c’est tout naturellement que je suis plutôt proche du web et de tout ce qui touche mon ordinateur.

JB : C’est quoi ton actualité prochaine ?

Ra: Le disque “Ev.Panic Redone” vient de sortir sur Planet Mu, avec des remixes de Venetian Snares, dDamage et µ-ziq, en CD et en picture disc (vinyle imprimé). Je vais faire quelques concerts cet été en france et en allemagne. À Berlin d’ailleurs je vais faire concert + exposition + projection vidéo. Sinon mon 2e disque + DVD, qui est sorti en février est toujours disponible, d’autres projets musicaux sont en route, ainsi que d’autres projets d’expositions pour la rentrée sur Paris.

JB : Tu veux nous parler de quelque chose, de quelqu’un ?

Ra: Hmm, à mort l’art conceptuel.

JB : Tu penses que le prochain highlight artistique de notre blog on doit le faire sur qui ?

Ra : En ce moment j’adore Popay : http://popay.free.fr/Un artiste à l’aise en digital, sur toile.. partout, par contre son site n’est pratiquement pas mis à jour.

Pas de commentaires
RSS des commentaires