• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 26.02.2008 / 1,979 Views /

Exceptionnel, depuis que l’histoire a circulé , la Corée du Nord ne cesse de s’ouvrir. Dernier évènement en date et pas des moindres, l’Orchestre philharmonique de New York a entamé une série de concerts historique à Pyongyang. Une grande Première dans son genre.

Dans ce pays où la musique – comme la plupart des libertés – est ( était) étroitement contrôlé, la performance est lourde de symbolisme.

Le programme a débuté par l’hymne national de Corée du Nord, suivie immédiatement par l’hymne national des États-Unis !! , et inclut également Antonin Dvorak’s “New World” Symphony et George Gershwin An American in Paris. ”

Le concert, retransmis en direct sur la Corée du Nord de télévision et de radio, est l’aboutissement du dégèlement diplomatique, la Corée du nord qui il n’y a pas si longtemps, était comparée à l’Iran .

Cette série de concert est dirigée par Lorin Maazel qui est né à Neuilly sur Seine en 1930 et s’est réfugié pendant la seconde guerre mondiale aux états unis.

De parents musiciens, son père Isaac Maazel, d’origine russe, était violoniste au Metropolitan Opera”
Enfant prodige, il reçut ses premières leçons de composition à l’âge de sept ans et fit ses débuts à huit ans. En outre, il eut le privilège d’être appelé aux côtés du grand Arturo Toscanini pour diriger l’Orchestre symphonique de la_NBC, Orchestre symphonique de la NBC. Pour Lorin Maazel, il est avant tout musicien et ne veut pas être mélé à une quelconque
partie politique même si il sent bien l’oaspect symbolique du concert.
car sur le plan politique, les programmes de denucléarisation plus le rapprochement entre les 2 frères ont accéléré les processus

Jeudi prochain, l’Orchestre philharmonique interprétera à Séoul, Corée du Sud, avant de retourner aux États-Unis.

Pas de commentaires
RSS des commentaires