• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 22.02.2010 / 3,048 Views /

image-11

Laurent Binet n’est pas simplement un un agrégé de lettres et professeur de français, il est en plus une solution tangible sur la nécessité de redonner un age d’or à l’enseignement de l’Histoire dans les lycées et collèges.
Son histoire, Notre histoire, l’affaire Anthropoïde, élargie à tout l’environnement nazie, de la montée en 1923 à l’année 1943, présente une enquête histoire qui mêne le lecteur en haleine du début à la fin.

L’auteur n’hésite pas à interférer dans le présent comme pour donner un peu plu d’acuité et de force à ce passé présent, fait historique qui loin d’être enterré reprend tout son poids et sa consistance dans les promenades et les rappels du présent de l’auteur.

Les descriptions, les personnages, les cartographies……sont tellement bien décrites que chacun peut se prendre au jeu de l’Histoire, se mettre dans la peau d’un personnage, renifler l’Histoire et l’avertir pour lui redonner sens et permanence.

Chacun pourra donc y trouver la force nécéssaire ou pas d’être ce héros ou ce traitre qui rapportée dans notre quotidien la part de son être toute proportion gardée.

Et donc cette ville, Prague, merveilleuse par ses habitants, cette ville avec ses héros cachés ceux qui ne sont pas cités mais qui permettent la réussite de projet.

Tout cela, je ne le savais pas, centré sur mes propres centres d’intêret, autrement dit ce qui s’est passé en France et aux alentours.
L’auteur donne l’occasion d’ouvrir nos connaissances et de connaitre autrement le sujet, il entre dans nos boyaux plus fortement que les images,……

ce qui est rare …..vraiment rare à notre époque.
La simplicité de ses mots et ses courts chapitres sont comme une flêche atteignant leur cible.

Ici, on parle de La bête blonde, oui c’est bien d’elle  dont on parle, elle est trop sure d’elle, de son pouvoir et de sa férocité, elle est persuadée que personne n’oserait s’attaquer à elle.
La force de l’auteur est donc de nous mettre dans la peau des personnages, on se sent parler à leur place, la force de donner vie aux dialogues vrais ou imaginaires donnant encore plus de PrésAnce aux situations.

Et L’aboutissement de toute cette mise en scène vraie  longuement préparée,  …..forcement…..

Qui de Benes, de Mirovec, de Gabeik, ou Valeik ou…… vous sentez vous le plus proche ?

Quoi de ce ramassis de voyous nazis, et de leurs  bluffs ? comment ont ils reussi à eblouir  des responsables des peuples sans idéaux ?

Les bêtes immondes se nourrissent de notre propre bétise et aussi de notre hésitation, voila ce que l’on apprend ici.

Laurent Binet,  en incluant dans son enquête Histoire des épisodes de notre présent, tente de nous prévenir que d’autres dangers peuvent se repêter, ne pas écarter le passé historique, qui peut se repêter à foison si on ne prend pas précaution.

Avertissement Ecrit ( ou plutôt sonore)   pour tous les aternoiements en cours des dictateurs aboyants, pour lesquels les betises peuvent sourire tandis que proftent de nos hésitations des dictateurs en proie à leur determination.

1 Commentaire
  1. Posté par Daniel Fattore le

    C’est effectivement un roman fortiche, dont je parlais ici:

    http://fattorius.over-blog.com/article-hhhh-de-laurent-binet-penser-et-raconter-l-histoire-44692342.html

    Outre une page d’histoire, l’intérêt réside ici dans la remise en question permanente de la mise en roman d’épisodes historiques – cela donne à ce roman un côté assez neuf de “work in progress”.

    Vous le savez sans doute, mais “HHhH” a décroché le Goncourt du premier roman 2010.

RSS des commentaires