• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 30.04.2012 / 2,776 Views /

POINT DE VUE

Les echos de la semaine passée titrait avec emphase ” La France: les raisons d’y croire ”

Or, Croire en économie comme en religion ne sert à rien si ce n’est le fait de se contenter de ……..

On croit et ensuite quoi ?

La pensée, la culture, l’environnement mais aussi les moyens mis en place entrainent non pas une croyance, mais une potentialité de faire evoluer sa croyance …….autrement dit, pour faire simple croire est statique alors que tout, et surtout l’économie ( mais pas seulement loin de là ) aurait besoin de dynamique .

Un pays ( La France) qui a la chance de recevoir plus de touristes qu’il ne comporte d’habitants ne devrait pas être en crise économique par exemple. A moins que là aussi, on raisonne en statistique, et en statique, et que petit à petit les choses s’etiolent au fur et à meusre du temps .

Sur ce blog, le thème des touristes est un thème recurrent car nous  “croyons” que ce  potentiel économique ( spécifiquement) est largement en sous capacité ( par exemple)

Il y aurait donc danger a ce que la crise mondiale fragilise ce potentiel, moins d’américains, d’anglais , de scandinaves, beaucoup plus en realité que la crise de la dette que nous traversons et pour une raison simple …….La France est un pays où les PME et les TPME constituent le tissu economique du pays en interne, alors que les garndes entreprises nous representent dans le reste du monde ( localement aiussi mais pour une part souvent inférieure à 10%de leur CA), et donc moins de touristes entraineraient des conséquences économiques majeures.

On peut donc ne pas y croire mais faire en sorte de ………

Pour cela, il faut chercher les ressorts culturels et constitutifs profonds de la nation et dans un second temps mettre en place opérationnellement les mises en ouvrage

Là aussi cela s’appelle de la coordination, dur quand tout le monde s’écoute parler et donc croit bien volontier à ce qu’il dit ……..alors qu’il faudrait faire le contraire.

Pas de commentaires
RSS des commentaires