• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 19.06.2007 / 1,647 Views /

Des concerts exceptionnels pour des artistes exceptionnels, de vrais chansons, une mélodie, des mélodies que l’on a si souvent fredonné, des gens pour qui notre coeur a vrombi, une autre génération? la mienne en tous les cas et indémodable….. Tout ça se passera à Paris entre la fin du mois de juin et le début juillet, un peu de james chez tous, certainement.

Au fait je n’y suis pour rien pour le mec qui est derrière Al Green!!

1 Commentaire
  1. Posté par oystercult le

    Bonjour,
    Je suis tombé sur ton blog en recherchant des échos du concert du 2/7 au Zenith.
    J’y étais et voulais savoir si d’autres que moi avaient ressenti la même chose.

    Sentiment très mitigé…

    Tout d’abord, 2 morceaux 1/2 en duo (Breezin, Giving it up, un peu de On Broadway et de Paul Young à la fin), pour le reste, des allers et retours en coulisse = Grosse déception !!!

    A l’applaudimètre George est toujours le chouchou des Sista du public (très nombreux et très enthousiaste).
    J’ai trouvé Al très fatigué, pas toujours très juste, mais plein d’émotion et visiblement ravi de venir faire la nique à son grand rival…
    Il a (pas trop mal) chanté Your Song, déja entendue dans son album live en studio (j’ai oublié le nom…)

    George a été époustouflant sur les grands standards, avec des chorus que je pouvais chanter d’oreille tellement ils sont prévisibles (et ce n’est pas une critique!) Dans le désordre, On Broadway, Give me the Night, Love X Love et surtout mon hymne national Off Broadway.

    Côté musiciens, un drôle de set : pas de cuivres (assez mal repris au clavier) pas de choeurs (bien tentés par le clavier-sax et le 2° guitariste)
    En fait il s’agissait du combo de George avec les usual suspects : Stanley Banks le clown génial, Marcus Simmons, parfois pas en place, pb d’oreillette je crois, Michael O’Neill, excellentissime comme d’hab.

    Bref, une très belle fiesta, beaucoup d’ambiance, du grand Benson et un sentiment un peu triste pour Jarreau qui nous aura donné tant de plaisir.
    Mais quelle soirée…

    J’espère que cette revue vous donnera envie d’aller voir les 2 gus à Vienne.
    Ciao.

RSS des commentaires