• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Benoit / 6.06.2007 / 1,487 Views /


Il y a à peine une semaine Olivier, mon boss, me demandait un rapport complet de veille et de bench sur les nouveaux moteurs de recherche. Je lui avais fait une description complète de Hakia, Chacha, Powerset, Wikia, et Lexxe. Je me rends compte aujourd’hui que j’ai oublié Ask.com qui est en train de se faire de connaître, puisqu’il est considéré comme le 4e moteur de recherche le plus utilisé au monde. En France, il envisage tout simplement de se hisser à la deuxième place, juste derrière le leader, Google. Je vais tenter de synthétiser rapidement cet article paru sur L’Atelier.

A l’heure actuelle, Ask.com indique un catalogue de 2,8 milliards de pages Web, contre 16 milliards chez des concurrents comme Google ou Yahoo!. Grâce à un algorithme maison, capable de définir l’importance des liens en fonction de la proximité thématique des pages qui les hébergent, Ask.com prétend pouvoir faire mieux que ses concurrents.

Ask.com propose également la recherche d’images, ou la recherche parmi les blogs, via Bloglines, qui lui appartient.

Une ergonomie très semblable à Google. Ask.com propose à l’internaute un espace “Mon Ask”, dans lequel ce dernier dispose d’un historique de ses recherches ainsi que de la possibilité d’enregistrer, publier et partager liens et images. Il est ensuite possible d’effectuer des recherches à l’intérieur de l’espace personnalisé, d’organiser les liens et les images par répertoires imbriqués et surtout, de rendre publiques certaines parties de ce dernier. a version américaine du moteur va plus loin, en proposant par exemple météo, recherches d’itinéraire, actualités, encyclopédie (Wikipédia), comparateur de prix, vidéo, bourse, annuaire… Si toutes ces fonctionnalités rejoignent la version française d’ici le véritable lancement commercial, Ask.com disposera d’un certain nombre d’atouts pour prétendre devenir le point d’entrée des internautes sur le Web.

Ask.com aujourd’hui a annoncé son association avec le Youtube-like Blinkx.

La question à se poser est simple alors que des plus en plus de moteurs de recherche sortent – l’exemple de Mahalo hier incarne parfaitement cette idée – et qu’en parallèle des spécialistes tel Tapan Bhat, le Vice Président de Yahoo! expliquent que l’avenir du web se trouve dans la personnalisation et non plus dans la recherche, quel est l’intérêt véritable pour ces start-ups de lancer de nouvelle technologie de recherche ? Finalement il semble que 2007/2008 sera l’année du web géographique ou du géoweb comme s’attache à le qualifier Francis Pisani sur son blog.

1 Commentaire
  1. Posté par kgoule le

    Pour ce qui est de la personalisation de la recherche, rollyo me semble être un peu plus poussé (bien que différent) que ask…

RSS des commentaires