• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 16.01.2008 / 1,883 Views /

Le 3 décembre dernier, les principaux acteurs du web 2.0 ont annoncé qu’ils se regroupaient au sein de l’Association des Services Internet Communautaires (ASIC). AOL, Dailymotion, Google, PriceMinister et Yahoo ont été les premiers de la liste, puis très vite, Exalead, Microsoft, Skyrock et Zlio les ont rejoints, enfin on apprend que
Kewego, Over-blog et Wikimedia viennent tout juste de s’affilier.

Apparemment, les objectifs de l’ASIC sont les suivantes :

• Promouvoir les fondements et les valeurs de l’Internet web 2 et suivants (démocratisation de la communication, liberté d’entreprendre, modèles collaboratifs)

• Mettre en avant les opportunités qu’offre le web 2.0 pour l’économie et la culture française

• Faire comprendre les modèles techniques et économiques aux consommateurs, aux pouvoirs publics ainsi qu’aux acteurs économiques et culturels

• Responsabiliser les internautes et mieux protéger les enfants

• Définir des bonnes pratiques notamment dans le domaine de la protection des données personnelles et de la protection de l’enfance, et promouvoir la transparence et le choix vis-à-vis des utilisateurs
• Continuer à lutter contre le piratage, la contrefaçon, et les abus de la liberté d’expression
• Contribuer à l’émergence de nouveaux modèles.

mais, l’ASIC veut aussi être un acteur de poids pour contrer toute velleité de taxation de la part des pouvoirs publics et c’est d’ailleurs dans ce cadre que l’ASIC s’oppose à l’adoption de l’amendement de la taxation des plateformes communautaires ( projet de loi de finance voté le 6 decembre dernier, instituant une taxe sur les recettes publicitaires de tout site internet diffusant des oeuvres ou documents cinématographiques ou audiovisuels.

En fait, la question est de savoir ce qu’on met derrière tout ça. Est ce que les contenus des internautes sont compris dans l’amendement ?

Va t’on casser la mécanique des blogs et des modèles (économiques, stratégiques, marketing, technologiques…) qui sont en gestation ?

En gros, qu’est ce qui poussent à ces taxations ?, pas leur montant au regard de ce qui se passe sur le web, les taxes ne permettront de prelever beaucoup d’euros pour le moment ( et pourraient faire beaucoup de malh..euros);

Big deal pour pas grand chose ?

A voir et à suivre.

Pas de commentaires
RSS des commentaires