• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 9.09.2009 / 1,290 Views /

Point de vue :

A voir les mouvements qui se passent en cette rentrée concernant les journaux vendus en kiosque et leur stratégie, on se dit que ça sent la fin d’une époque.

Il ya ceux qui développent une stratégie en incluant une forte propension de collaborateurs vers l’internet incorporant 15 à 20 % de leur effectif dans le web, tandis que leurs journaux se renouvellent complètement, journaux en couleur photos, cahier supplémentaire……

Le tout étant bien sur de faire du “sur-mesure” pour les annonceurs avec une offre 180° .

Dans ce cadre, l’offre du Figaro groupe semble intéressante, d’abord parce qu’elle est anticipative et pédagogique.

La nouvelle formule du Figaro tout en couleur sortira très bientôt, le 21 septembre alors qu’elle est déjà présente dans le sud de la France; 2 usines “economiquement responsables” ont été construites à cet effet, pour un investissement important de l’ordre de 80 millions d’euros.

C’est surtout, le modèle présenté qui est intéressant, aujourd’hui, les sources d’information sont multiples, d’où la recherche de qualité et surtout de “vraies analyses” qui, esperons le, auront le dernier mot.
Quand au web, le Figaro se targue d’être le premier site en France. Ce qui est certain, c’est que la vision est bonne et offensive.

Cette stratégie sera t’elle suffisante; des rapprochements avec d’autres journaux ne seront ils pas necessaires ?, autant de journalistes dans une rédaction sera t’elle d’actualité dans 3 à 5 ans.

le groupe Figaro ok quid de tous les autres, qui se trouvent dans une impasse ?

Regardez sur quoi repose par exemple, l’Express avec son merveilleux Christophe Barbier, qui semble porter à bout de bras toute le programme web et hebdo.

Autre question, le fait que différents journaux sortent des suppléments très focus sur des tirages spécialisés ( montres, mode.) ne veulent pas dire que ces derniers vont disparaitre faute de publicités suffisantes ?

Le web sera t’il vraiment source de revenu, va t’on enfin s’habituer à payer un peu sur la toile ?

En fait, les modèles vont s’imposer dans la durée, le souci est de résoudre l’équation suivante: rentabilité= le temps-investissement-Production-nombre de salariés, le temps que la revolution industrielle s’installe.

Ce qui est certain, c’est que la conviction de fortes personnalités qui fera admettre les nouveau modèles

Pas de commentaires
RSS des commentaires