• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 11.09.2009 / 1,237 Views /

Certaines semaines sont plus difficiles que d’autres, on l’aura compris la véritable rentrée, celle des nerfs a eu lieu cette semaine. Après le “re-départ” du aux vacances sur la première tranche, tous les staffs des entreprises ont repris avec “conviction” leurs projets et leurs échéances vis à vis de leurs prestataires……

Semaine éreintante, d’excitation tout azymut du matin tôt au soir tard, et pourtant, coup sur coup, sur la fin dans une lucarne, une véritable lumière.

Avant tout,  et comme vous le savez si vous suivez jam’s Brain, on est très branchée “Humain”, et secondo, on pense que les femmes font pencher la balance du bon côté, c’est comme ça, c’est notre crédo.

Hier, pour l’organisation d’un évènement, nous avons reçu de merveilleuses créatrices de mode, leur générosité , leur enthousiasme, mais aussi leur combatitivité nous ont redonné du tonus pour la suite de nos évènements.

Le tout orchestré par la sensibilité de Mlle Quicampoix.

Vive les créatrices même si c’est dur de les suivre !

Secondo, chemin faisant et en pleine recherche de talent, une rencontre incongrue, une fois, le vif du sujet débarassé, la vie comme point d’orgue, les mots n’ont pas de sens ici je vous conseille d’aller voir karavane.com, le site est aussi sympa que le gars Olivier …..une grosse pointure.faîtes votre opinion et surtout ce voyage il l’a accompli SEUL ! à 24 ans, il y a  7 ans.

Enfin comme une joie entraine une joie, mon ami, un certain Yo, très connu sur cette antenne, m’annonce ce que j’attendais et lui savait que je savais qu’il le ferait bientôt, et il l’a fait.

(On maquille sur ce blog les choses personnelles, elle ne regarde que nous…..pardon)

Bref, vous l’aurez compris, j’écris ce post pour m’écrire à moi même, mais peut être aurez vous une joie de savoir que finalement, une petite joie peut effacer  les centaines de contraintes hebdomadaires…..du coup, il se peut que je boive un bon J&B ce soir, initial de Joie et Bonheur , comme me l’a rappelé une personne proche.

Pas de commentaires
RSS des commentaires