• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 7.09.2007 / 1,949 Views /

 

Selon des sources citées par l’agence de presse Reuters, la Commission européenne a pris l’initiative d’envoyer des questionnaires aux clients de Google avant même que le moteur de recherche ne lui soumette officiellement son intention d”acquérir Doubleclick pour validation. Cette validtion devant se produire à la mi-septembre, face aux autorités antitrust européennes.

Il faut dire que les concurrents sont inquiets, la force de frappe sur le marché publicitaire de Google augmente de manière exponentielle avec l’acquisition de cettes société. Cette société apporte à Google du savoir faire en terme de publicités interactives, de gestion de campagnes en ligne et d’utilisation de Rich media.

D’ailleurs, les concurrents essaient d’appuyer là où ça fait mal;

Ils reprochent notamment à Google :

  • de ne pas considérer les adresses IP comme des informations personnelles.
  • Davoir une politique de confidentialité vague, incomplète et parfois trompeuse. Les documents n’expliquent pas le processus de gestion et de traitement de l’information.
  • Les techniques et technologies sortent souvent sans consultation préalable adéquate du public, et les plaintes des clients sont peu suivies.
  • Va utiliser la technologie DART (Dynamic Advertising Reporting & Targeting) de Doubleclick.
  • Les utilisateurs de Google qui utilisent régulièrement ses services doivent accepter que la société conserve une large quantité de données sur eux, la plupart du temps pour une durée non précisée ou indéfinie, cela sans possibilité de limiter l’accès aux données ou de supprimer les informations confidentielles même si l’utilisateur ne désire plus utiliser le service.
  • Google maintient souvent les données personnelles des utilisateurs et les conserve même si l’utilisateur supprime son compte.
  • Google conserve les requêtes de recherche de telle manière qu’elles permettent une identification personnelle mais ne fournit aucun moyen d’accès ou de modification de ces données à ses utilisateurs.

Ce n’est pas la première fois que Bruxelles se renseigne auprès des concurrents et des clients d’une compagnie qui réalise ce type d’acquisition, mais en général, elle le fait une fois que le cas lui a été soumis.

Empêcher à tout prix, Google de devenir le maitre incontestable sur le marché publicitaire du net, la bataille ne fait que commencer…….c’est sur !

Pas de commentaires
RSS des commentaires