• Le flux RSS de Jam's Brain
Blog Jam's Brain / Olivier / 20.12.2010 / 1,351 Views /

image-51

Au fond l’affaire Sakineh, cette femme en Iran qui est devenue un symbole, notamment parce que son procès parait complètement truqué et/ou le refus d’un régime  de faux mensch, qui entend souscrire justement la Femme à des rôles de soumission.

A moins et c’est bien là, le souci que cet Etat ait bien compris que les vraies révolutions se font aux cotés des femmes, ce sont bien elles qui font l’histoire, et que ces dictateurs n’en veulent surtout pas.

Qu’est ce que vient nous apprendre cette mascarade vue la semaine passée aux infos, d’une reconstitution, d’un simulacre qui voudrait faire croire que Sakineh est coupable ?

Tout cela vient en fait etayer la pensée de ce que l’on peut jouer avec les masses; L’Etat Totalitaire a compris comme l’ont précèdemment fait d’autres états totalitaires que les images marquaient beaucoup plus la masse de gens  mal informée et susceptible d’être retournée.

Rappelez vous de ce que faisait les nazis qui filmaient des fausses scènes d’enterrement de juifs alors que par centaines on les jettait dans des fosses…….

C’est donc bien au dessus de Sakineh que le combat se joue, et dans ce cadre, le rôle joué par BHL dans cette affaire doit être loué, même si je sais à force de le suivre qu’il en fait toujours un peu trop lorsqu’il est sur un sujet mordant ( besoin de postérité ?)

Le second point provient alors de ce que pourrait ( peut) faire un état totalitaire avec tout ce qui se joue aujourd’hui autour de  la sémantique du web.

Un Etat, une entreprise mal intentionnés et fortunés pourraient jouer avec les besoins, les envies, les besoins de l’internaute; aujourd’hui utilisées à des fins publicitaires, les informations, vos informations disséquées, hachées par le web, pourraient pourquoi pas être réutilisées et exploitées par des esprits mal faisants.

Il serait alors aisé d’envoyer des cadeaux, des messages, des offres alléchantes à des gens, à des coeurs ( non) intelligents, pour reprendre le titre du livre de M Filkenkraut que nous avions ici critiqué pour ses positions sur le web en général mais que nous approuvons pour le web en particulier.

Tout passe par les notions de nuance et d’analyse.

La nouvelles mode du concept  de “Slow” est elle un plaisir une fois de plus hédoniste, égoïste ou bien une véritable envie de revenir aux bases, au travail des concepts, en quelque sorte au travail d’ébeniste, peaufiner, disséquer, commenter, nuancer en un mot étudier …..?

Pas de commentaires
RSS des commentaires